Milk Coffee & Sugar : slam à boire

Le duo métissé Milk Coffee & Sugar propose une nouvelle « boisson musicale ». Un mélange de rap, de slam et de jazz à goûter de toute urgence. Le groupe est en concert à Paris, à la Scène Bastille le 1er avril.

Par Edelweiss Vieira

Attention talents ! C’est le moment de découvrir Milk Coffee & Sugar, un groupe qui propose une « nouvelle boisson musicale ». Un mélange de rap, de slam et de jazz, suave et bien balancé côté musique et qui sait se faire piquant lorsqu’il s’agit de dénoncer la Françafrique ou le système « qui te considère comme un chien ». Derrière le nom du groupe se cache un duo métissé : Gaël Faye, né au Burundi d’un père français et d’une mère rwandaise – le « café au lait », c’est lui -, et son compère Edgar Sekloka, le « sucre » d’origine camerouno-béninoise. Gaël est arrivé en France à 15 ans et se met très vite au rap. Il pose sur sa première mix-tape à 16 ans. Pour le label Squate Sqy, il enchaîne les compils, les concerts, les premières parties (Saïan Supa Crew, La Rumeur, Neg’Marrons…). En 2004, il rencontre le groupe de slammeurs Chant d’Encre, dont Edgar est l’un des fondateurs. Et la complicité s’installe d’emblée entre le Milk Coffee et le parisien de naissance qui, lui, a passé son adolescence à écumer les ateliers d’écriture, écrit des pièces de théâtre, des nouvelles et a découvert le slam en 2003. Cet amoureux des mots a publié l’année dernière son premier roman, Coffee, et ne devrait pas en rester là…

Soirée dégustation

Les textes du duo se dégustent comme un bon arabica corsé, avec un va-et-vient permanent entre leur vie parisienne et leurs racines africaines. Leur flow paraît paisible mais on sent sans cesse poindre la révolte contre la société de consommation ou l’incurie des gouvernements africains. C’est subtil et bien pensé. Quant à la musique, aux accents jazzy, elle s’écoute en boucle. Alors, pour savourer les rimes du duo, il ne faut pas manquer le concert parisien du 1er avril (à la Scène Bastille), qui promet plein de surprises puisqu’il y aura une formation live et la participation de Guillaume Poncelet, membre de l’orchestre national de jazz (qui a collaboré avec, entre autres, Mc solaar ou le groupe de rap nantais Hocus Pocus), et d’Ange Fandoh, chanteuse soul habituée du festival de Jazz de Montreux. Que du bon en perspective !

 Le Myspace de Milk Coffee & Sugar

Photo: J. Abadi