Milan Expo 2015 : l’Afrique impose sa stature en Italie

Une trentaine de pays africains ont déjà signé des contrats de participation à l’exposition universelle Milan Expo 2015 et participent cette semaine à la réunion des participants internationaux.

(De notre correspondant)

Le Cameroun était à l’honneur ce 10 octobre à la place du Duomo de Milan. Le tout premier drapeau exhibé était frappé du vert, rouge et jaune et de son étoile dorée au centre. Le drapeau camerounais était alors suivi des drapeaux d’une trentaine de pays africains parmi les 105 pays du monde qui participent à cette deuxième édition des participants internationaux de l’Expo Milan 2015.

L’exposition universelle, une vieille tradition commencée il y a plus de deux siècles en Europe s’est progressivement modernisée et intègre désormais tous les pays du monde. Le thème de l’édition 2015 est « Nourrir la planète, énergie pour la vie ». Expo 2015 entend ainsi réussir le pari d’assurer à toute l’humanité une alimentation suffisante, de qualité, saine et durable. L’édition 2015 est d’autant plus importante qu’elle coïncide avec la date butoir de l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement, fixée par les Nations unies.

Plateforme de confrontation et de collaboration, Milan Expo 2015 veut être une opportunité de réflexion sur l’histoire de l’homme et sur la production de l’alimentation, tant dans son acception de conservation et de valorisation des savoirs anciens, que dans la recherche de nouvelles applications technologiques.

Une opportunité pour les pays africains

Selon Manoj Juneja, directeur général Directeur adjoint de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’Afrique est incontournable dans ce processus. A moins de trois ans de l’évènement, 25 pays africains ont validé leur participation. Les réunions des participants internationaux se tiennent annuellement depuis l’an dernier pour préparer l’évènement. Il s’agit d’une étape fondamentale dans l’organisation de chaque Expo, moment d’échange entre le pays d’accueil, le bureau internationale des expositions, et les participants déjà confirmés ou potentiels.

L’un des concepts novateurs de l’expo Milan 2015 est la problématique des clusters qui pourrait permettre aux producteurs africains de jouir pleinement de leurs produits en les livrant à un prix juste sur le marché. Le comité d’organisation apprécie ainsi la décision de la Côte d’Ivoire qui est le 105e et dernier a s’inscrire et invite d’autres pays africains a en faire de même. A en croire Marina Gillespie, du service des relations publiques d’expo 2015, la Côte d’Ivoire est l’un des plus gros producteurs de cacao et il était important qu’il soit présent pour bénéficier des différents clusters qui seront mis en place, dont le cluster cacao.