Mikhaïl Kalachnikov, inventeur de l’AK-47, est décédé

Le créateur du célèbre fusil d’assaut soviétique AK-47 est décédé lundi, à l’âge de 94 ans.

L’arme qu’il a créée est la plus répandue de la planète, utilisée aussi bien par les armées régulières que par les guérillas. L’inventeur de l’AK-47, Mikhaïl Kalachnikov, est décédé ce lundi, à l’âge de 94 ans. « C’est douloureux, malheureux et difficile à admettre, mais Mikhaïl Timoféïévitch Kalachnikov n’est plus parmi nous », a déclaré le président de la région d’Oudmourtie (Oural), Alexandre Volkov. « L’un des patriotes russes les plus brillants, les plus talentueux, les plus cohérents, qui a consacré toute sa vie à sa patrie, a perdu la vie », a-t-il ajouté.

Mikhaïl Kalachnikov est mort « d’une longue maladie » à Ijevsk, la capitale d’Oudmourtie, à 1 300 kilomètres à l’est de Moscou, où il était hospitalisé. Il avait cessé toute activité en 2012, en raison de ses nombreux problèmes de santé. Il a depuis été hospitalisé à plusieurs reprises, notamment en novembre dernier, lorsqu’il a été victime d’un malaise.

L’AK-47 aurait été vendu, selon des estimations, à plus de 100 millions d’exemplaires. Toutefois, et étant donné que les inventions militaires n’étaient pas brevetées en URSS, Mikhaïl Kalachnikov n’aurait jamais perçu le moindre centime sur la vente des célèbres fusils portant son nom.

« J’ai construit des armes dans le but de défendre notre société », avait-il souligné lors de son 90e anniversaire en 2009, tout en reconnaissant que « ce n’est pas agréable de voir que toutes sortes de criminels tirent avec mes armes ». « Bien sûr que j’ai des regrets, comme tout le monde. Mais je peux vous dire une chose : si c’était à refaire, je ne vivrais pas autrement », avait-il conclu.

Bien que le fondateur de la célèbre Kalachnikov s’en est allé, l’AK-47, mise au point en 1947, continue de faire fureur. L’arme est aujourd’hui disponible en modèles multiples qui se vendent par millions à travers le monde.