Migrants : la Commission européenne au secours de Paris et Londres

Après s’être entretenu avec les ministres français et britannique de l’Intérieur, ce mardi, le commissaire européen pour les migrations a proposé son aide aux deux pays afin de traiter au mieux les demandes d’asile.

Alors que les migrants multiplient les tentatives afin d’atteindre l’Angleterre via la tunnel sous la Manche, le commissaire européen pour les migrations s’est entretenu, ce mardi, avec les ministres français et britanniques de l’Intérieur sur la situation qui prévaut à Calais, point de départ des migrants pour l’Angleterre. Ravi de la collaboration entre les deux pays, il a annoncé que la Commission européenne pouvait leur apporter son soutien dans le traitement des dossiers de demande d’asile ainsi que dans l’identification des migrants.

La Commission européenne a décidé de verser à la France, une première somme de 20 millions d’euros dans le cadre du Fonds européen pour l’asile, la migration et l’intégration. L’organisation a déjà versé près de 27 millions d’euros au Royaume-Uni. Pour la période 2014-2020, la France bénéficiera de 266 millions d’euros et le Royaume-Uni de 370 millions sur la même période afin de gérer au mieux l’arrivée des migrants sur leurs sols respectifs.

Pour le commissaire, les deux pays sont parfaitement capables de régler la situation sans aide supplémentaire, indiquant avoir « pleinement confiance dans leur capacité à gérer la situation ». Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a demandé à la Grande-Bretagne de se mobiliser davantage pour faire face à la situation.

Plus de 600 migrants ont tenté de rejoindre la Grande-Bretagne, dans la nuit de lundi à mardi, à l’entrée du tunnel sous la Manche. Par ailleurs plus de 2000 migrants sont morts en 2015, en Méditerranée, selon l’Organisation internationale sur les Migrations.

Lire aussi :

 La Grande-Bretagne durcit le ton face à l’immigration clandestine