Migrants à Calais : l’ONU exhorte la France à mettre en place un plan d’urgence

Inquiet de la situation des migrants qui prévaut à Calais, le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) de l’ONU a demandé ce vendredi à la France de mettre en place un plan d’urgence afin de venir en aide à ces migrants.

Alors que plusieurs centaines de migrants tentent chaque jour de rejoindre la Grande-Bretagne via le tunnel sous la Manche, le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) demeure préoccupé par leur sort. Ce vendredi, l’organisation a demandé à la France d’instaurer un plan d’urgence pour les migrants de Calais. Elle demande également que les casernes inoccupées soient affectées au logement des migrants qui s’introduisent quotidiennement sur le site d’Eurotunnel.

Pour le responsable de la division Europe du Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies, il faut traiter la situation des migrants à Calais « comme une urgence civile » en mettant en place un plan d’urgence global avec les moyens mobilisés lors des catastrophes naturelles. Le HCR n’a pas manqué de rappeler à la France ses devoirs en termes de droits de l’Homme tout en précisant qu’il faut une action urgente, globale et durable. Convaincu que ce problème va perdurer, le HCR appelle la France à prendre de réelles mesures sur le long terme.

Le responsable de l’agence de l’ONU demande également une révision du processus des demandes d’asile en France, qui exige sept semaines avant de pouvoir enregistrer ces demandes alors que cette opération est réalisée le jour même dans de nombreux pays d’Europe. Depuis le mois de juin, la situation à Calais s’est dégradée, d’autant plus que les places dans le centre d’hébergement de la ville ne suffissent plus.

Le HCR a également critiqué le manque de coopération de la Grande-Bretagne, qui n’acceptent pas de considérer les demandes de personnes qui ont des liens avec le pays. Il estime que « la situation à Calais est en grande partie le résultat d’une application non coordonnée et partielle du système commun européen pour l’asile pour les pays de l’UE ». Depuis le début du mois de juin, 10 migrants sont décédés en tentant de rejoindre la Grande-Bretagne. Près de 18 000 personnes ont été interceptées depuis le début de l’année 2015.

Lire aussi :

 [Migrants : la Commission européenne au secours de Paris et Londres

 >https://www.afrik.com/migrants-la-commission-europeenne-au-secours-de-paris-et-londres