Mieux que le Viagra

Pour régler leurs problèmes d’érection, les Ivoiriens mâchent le cure-dent Gouro. Une racine dont la réputation d’aphrodisiaque n’est plus à faire. Germain Rigot a longtemps vécu à Bouaflé, l’une des villes où vivent les membres l’ethnie Gouro. Il raconte le pouvoir incontestable d’un végétal qui fait de l’ombre au Viagra américain.

De notre correspondant à Abidjan Mamadou Mbengue

Le Viagra ne passera pas par moi. Les Ivoiriens ont trouvé leur remède contre les problèmes d’érection : le cure-dent Gouro. Cette racine, découverte par l’ethnie du même nom il y a des millénaires, est un traitement infaillible. Germain Rigot a longtemps vécu dans la ville Gouro de Bouaflé. Il vente les mérites de cette racine aphrodisiaque.

Afrik.com : Est-ce-que le cure-dent Gouro est vraiment efficace dans le traitement des troubles de l’érection ?

Germain Rigot : Tout le monde ici reconnaît les vertus de cette racine. Ses effets sont quasiment instantanés. Ce traitement, exclusivement réservé aux hommes, est surtout utilisée pour palier les insuffisances sexuelles des personnes âgées. Le cure-dent Gouro est même mieux que le Viagra américain puisque on n’a pas besoin d’aller en pharmacie pour en acheter. Pas besoin d’ordonnance pour se procurer le cure-dent. Vous pouvez en plus adapter la dose à vos besoins. Car plus vous mâchez la racine, plus l’érection dure longtemps.

Afrik.com : Pourquoi les Ivoiriens n’ont pas revendiqué la découverte du cure-dent Gouro ?

Germain Rigot : En Afrique, nous avons tendance à négliger ce que nous avons de bon. Contrairement aux Occidentaux qui médiatisent leurs trouvailles. Si le cure-dent Gouro avait été découvert dans un autre pays, on en aurait peut-être plus parlé. Cette racine est naturelle. On ne se rend pas compte ici de sa valeur. Même si cette racine n’a pas été traitée en laboratoire, il est incontestable qu’elle joue le même rôle que le Viagra.

Afrik.com : Où peut-on se procurer cette racine ?

Germain Rigot : A Abidjan, si vous vous rendez dans les villages Gouros, les habitants vous l’offriront. Les personnes âgées vous en donnent en échange d’une bière locale. Sur le marché d’Adjamé (commune d’Abidjan, ndlr), les femmes Gouros les vendent pour 500 FCFA maximum.

Lire aussi :

 L’érection au bout du bâton