Microsoft s’installe en Namibie

La firme américaine compte profiter de son installation en Namibie pour se développer au Botswana, en Angola et au Mozambique. Et lutter contre le piratage informatique.

Le géant Microsoft a annoncé son intention de s’implanter en Namibie, l’année prochaine a rapporté le 21 novembre, le journal local Namibia Economist.

Le bureau qui devrait s’ouvrir dans la capitale Windhoek prendra en charge les activités commerciales de la firme basée à Seattle, sur une large zone couvrant également le Botswana, l’Angola et le Mozambique.

Selon, la même source, le choix de la Namibie a été motivé par la forte hausse du marché intérieur et la bonne qualité des infrastructures.

Ce nouveau bureau viendra valoriser la présence de deux distributeurs estampillés Microsoft Corp, déjà fort actifs dans ce pays. Il sera dirigé, toujours selon Namibia Economist, par M. Lauro Bath qui a fait ses preuves dans les zones de l’Océan indien et au Kenya.

80% des logiciels piratés

La responsable du marketing pour l’Afrique australe, Ms Gordon a déclaré depuis Johannesburg (Afrique du Sud) que la Namibie n’était pas vraiment différente des autres nations du continent noir, avec 80% des logiciels en circulation acquis illégalement. Mais elle a fait savoir que les nouvelles lois contre les logiciels pirates adoptées par le gouvernement en place ne sont pas étrangères à la décision de la maison mère.

Microsoft compte appliquer à la Namibie la recette qui aurait si bien fonctionné en Afrique du Sud : développer des villages digitaux dotés de toute la technologie nécessaire. Les Namibiens qui n’ont pas les moyens de s’équiper pourront y accéder… contre espèces sonnantes et trébuchantes.

Ce que Ms Gordon ne dit pas, c’est combien il en coûtera.