Michelle Obama : Donald Trump est un « prédateur sexuel »

La Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama a servi un discours émouvant pour dire à quel point elle était écœurée par le comportement de Donald Trump dans cette élection présidentielle.

Michelle Obama a ému son auditoire en dénonçant le comportement du candidat républicain Donald Trump. Lors d’un déplacement dans le New Hampshire, ce jeudi 13 octobre 2016, la Première dame des Etats-Unis a fait un discours émouvant pour dire à quel point elle était écœurée par le comportement de Donald Trump, qu’elle assimile à un « prédateur sexuel ».

« J’aimerais tellement faire comme si rien ne s’était passé, mais ce n’est pas quelque chose que l’on peut ignorer. Ce n’était pas juste des conversations de vestiaire : c’était une personne de pouvoir parlant ouvertement d’agression sexuelle. Oui, il s’agissait d’un homme puissant s’exprimant librement et ouvertement sur un comportement de prédateur sexuel (…). Et comme si cela ne suffisait pas, il est maintenant très clair que ce n’était pas un simple accident mais que c’est l’un des innombrables exemples de son comportement avec les femmes », s’est indignée la Première dame des Etats-Unis.

« Je ne peux pas arrêter d’y penser. Ces propos m’ont glacée jusqu’à la moelle, m’ont bouleversée à un point que je n’aurais jamais imaginé. J’entends toutes ses remarques et elles me blessent, et je suis sûre qu’elles vous blessent aussi, surtout les femmes : on se sent aussi mal que quand on marche dans la rue et qu’un homme nous lance une remarque vulgaire, ou quand on est au travail et qu’on voit un collègue se tenir un peu trop près ou nous regarder avec insistance (…). Ça nous rappelle ces histoires que nous ont racontées nos mères et grands-mères sur leur patron qui pouvait faire tout ce qu’il voulait aux femmes du bureau. On pensait que c’était de l’histoire ancienne, mais non, nous y revoilà : on est en 2016 et on entend exactement la même chose au quotidien pendant cette campagne, on s’y noie », a dénoncé Michelle Obama, la voix tremblante.

« On ne peut pas exposer nos enfants à cela une minute de plus, et encore moins pendant quatre ans. Le moment est arrivé de prendre les choses en main et de dire que trop, c’est trop »

« Quel que soit le parti auquel on appartient, démocrate, républicain ou indépendant, aucune femme ne mérite d’être traitée de cette façon. Personne ne mérite ce genre d’injures (…). Cela doit s’arrêter sur-le-champ. Pensez à ça un instant : si cela blesse des femmes, des adultes, quel effet cela-t-il sur nos enfants ? Qu’est-ce que cela inculque à nos filles ? Quelle idée cela leur donne-t-il de la valeur qu’elles ont ? Et nos garçons ? C’est ça l’exemple que l’on veut leur donner de ce que cela signifie d’être un homme ? (…). On ne peut pas exposer nos enfants à cela une minute de plus, et encore moins pendant quatre ans. Le moment est arrivé de prendre les choses en main et de dire que trop, c’est trop ».

« Les hommes qui sont confiants, qui sont de vrais modèles, n’ont pas besoin de rabaisser les femmes. Les gens qui sont forts élèvent ceux qui les entourent. Les gens puissants rassemblent les autres. C’est quelqu’un comme cela dont nous avons besoin au poste de Président des Etats-Unis », a lancé Michelle Obama en appelant à soutenir Hillary Clinton, qui a immédiatement salué cette position. En effet, réagissant sur Tiwitter, Hillary Clinton s’est dit « impressionnée ». Mieux, elle a remercié Michelle Obama « d’avoir mis des mots sur ce que nombre d’entre nous ont dans leur cœur ».