Michaela Coel crache sur l’offre d’un million de dollars de Netflix

Alors que beaucoup d’acteurs remuent ciel et terre pour obtenir le service de streaming de films, l’attention et le patronage de Netflix, Michaela Ewuraba Boakye-Collins, actrice, scénariste, réalisatrice et productrice britannique d’origine ghanéenne, n’est vraiment pas dérangée, et c’est pour une bonne raison.

Michaela Ewuraba Boakye-Collins connue sous son nom de « showbiz Michaela Coel », a carrément rejeté un accord d’un million de dollars pour sa dernière émission « I May Destroy You », qui est maintenant une série à succès de la BBC.

Dans une interview avec Vulture, Michaela Coel a déclaré qu’elle avait rejeté l’offre lucrative, en raison de conditions défavorables attachées à l’offre, notamment la libération de la pleine propriété de Netflix. Selon l’actrice de « Star Wars », elle parlait à un responsable du développement de Netflix, lorsqu’elle lui a demandé si elle pouvait détenir au moins 0,5% des droits d’auteur de son émission. Une demande qui a été refusée d’où sa décision d’opter pour la BBC à la place.

« Il y avait juste un silence au téléphone. Et elle a dit : « Ce n’est pas ainsi que nous faisons les choses ici. Personne ne fait ça, ce n’est pas grave », a révélé Coel. « J’ai dit: « Si ce n’est pas un gros problème, alors j’aimerais vraiment avoir 5% de mes droits », a ajouté Coel, déclarant qu’elle était même descendue à 2%, puis 1% et même en finale compromis à 0,5%.

Michaela Coel a déjà une série avec Netflix, « Chewing Gum », qui a duré 2 saisons, mais sa dernière a reçu des acclamations critiques et l’a poussée dans les médias grand public, depuis son lancement, en juin 2020.

Nées de parents ghanéens, Michaela Coel et sa sœur ont grandi dans la banlieue de Londres avec leur mère. Ses parents s’étaient séparés avant sa naissance. Elle a visité le Ghana plusieurs fois et a travaillé avec un certain nombre de producteurs ghanéens.