Message du président Obama au peuple de Côte d’Ivoire

Le monde a les yeux braqués sur la Côte d’Ivoire.

L’élection, l’an dernier, a été libre et honnête, et le président Alassane Ouattara est le chef démocratiquement élu de la nation.
Je félicite le président Ouattara de son offre d’un avenir pacifique à tous les Ivoiriens : un gouvernement participatif, la réunification et la réconciliation.

A présent la Côte d’Ivoire est à une croisée de chemins, et deux voies se présentent.
L’une est celle où Laurent Gbagbo et ses partisans s’accrochent au pouvoir, ce qui
ne mènera qu’à plus de violence, à plus de civils innocents blessés et tués et à un plus grand isolement diplomatique et économique.
Ou bien, la Côte d’Ivoire peut prendre l’autre voie : celle où Laurent Gbagbo suit l’exemple de chefs qui rejettent la violence et respectent la volonté du peuple.
Celle où les Ivoiriens reprennent leur pays en main et rebâtissent une économie florissante qui naguère faisait l’admiration de l’Afrique, et où la Côte d’Ivoire est de nouveau accueillie dans le giron des nations.
Tel est le choix qui devra être fait.
Et c’est un choix pour tous les Ivoiriens.

Je veux terminer en m’adressant directement au peuple de la Côte d’Ivoire.
Vous avez un passé fier, depuis votre accession à l’indépendance jusqu’à la résolution d’une guerre civile.
Maintenant vous avez la possibilité de réaliser votre avenir.
Vous méritez un avenir fait d’espoir, pas de peur.
Vous méritez des chefs comme le président Ouattara, capables de rétablir votre pays à la place qui lui est due dans le monde.
Vous méritez la chance de déterminer votre destin.
Il est temps que la démocratie triomphe en Côte d’Ivoire.
Et ceux qui auront choisi cette voie trouveront un ami et un partenaire dans les États-Unis d’Amérique.