Méditerranée : toujours pas de nouvelles des 400 migrants disparus


Lecture 2 min.
bateau de migrants

Les gardes-côtes italiens sont toujours sans nouvelles, ce mercredi, des quelque 400 migrants disparus en Méditerranée, après le nouveau naufrage d’une embarcation.

L’année 2015 était déjà la plus meurtrière pour les migrants en Méditerranée tentant la traversée de l’Afrique vers l’Europe, notamment en direction de l’Italie, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Près de 400 migrants sont toujours portés disparus, ce mercredi, après le naufrage d’une nouvelle embarcation, dimanche.

Neuf corps repêchés

Ce sont des témoignages de survivants recueillis par l’OIM et l’ONG « Save the children » qui avaient rendu public l’information sur ces nouvelles disparitions. Les gardes-côtes italiens, qui ont lancé des recherches aériennes et par bateau, n’ont trouver aucune trace de ces migrants, probablement noyés, rapporte Libération.

Ils avaient repêché neuf corps, dimanche, et secourus 145 personnes agrippées à leur embarcation qui venaient de chavirer, probablement à la suite d’un mouvement des passagers ayant pris peur devant l’arrivée des sauveteurs.

500 morts depuis le début de l’année

Ce nouveau naufrage pourrait faire exploser les statistiques macabres de l’OIM qui a recensé 500 morts de migrants dans « la mer la plus dangereuse du monde », depuis le début de l’année 2015, contre 47 à la même période l’année dernière.

L’Italie est débordé par ces arrivées massives. Plus de 10 500 nouveaux migrants ont été enregistrés depuis le début du mois. Les structures d’hébergement permanentes et d’urgence, pour les demandeurs d’asiles, accueillent déjà plus de 80 000 personnes.

Le ministre de l’Intérieur, Angelino Alfano, a transmis, lundi, une directive aux préfets, leur demandant de trouver 6 500 places d’hébergement en plus en urgence, dans le nord et le centre du pays.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter