Média : le PDG présente la nouvelle version du journal Dialogue

Le secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a présenté vendredi, au quartier Louis à Libreville, la nouvelle version du journal de ce parti, intitulé « Le Nouveau Dialogue », au cours d’une cérémonie officielle à laquelle les hommes de médias et de nombreux militants ont pris part.

De notre correspondant à Libreville

«Le Nouveau Dialogue», hebdomadaire du parti au pouvoir, a été présenté vendredi à la presse et aux militants de ce parti. Ce journal était connu antérieurement du public sous l’appellation Dialogue. «Le Nouveau Dialogue, nouvelle appellation de l’ancien journal Dialogue marque une véritable rupture avec l’ancienne ligne éditoriale. Celle-ci est désormais plus adaptée aux exigences de la politique de l’émergence, aux attentes des militants et sympathisants du PDG ainsi qu’aux préoccupations du citoyen gabonais». Le premier numéro de ce journal a été quasiment consacré aux récentes nominations dans les hautes instances du PDG. Mais selon les responsables du parti au pouvoir, cet hebdomadaire aura dans les prochaines parutions de nombreuses rubriques, entre autres, La Une, Politique, Société, Vie et fonctionnement du PDG, Baromètre et d’autres rubriques critiques consacrées au débat sur les questions d’actualité générale. Mais ce sera surtout un véritable instrument de propagande de la politique d’Ali Bongo Ondimba.

«Et qui, mieux que le Nouveau Dialogue pourrait nous assurer directement ou indirectement le rayonnement de l’image du distingué camarade président et partant celle du PDG au sein de l’opinion nationale et internationale ?» , s’est interrogé Faustin Boukoubi, qui a invité par ailleurs les journalistes de ce média à éviter de tomber dans le piège de l’autosatisfaction et de la manipulation.

Pour le secrétaire général du PDG, l’autosatisfaction, qui amène à présenter à l’autorité suprême des informations déformées, travesties pour faire plaisir, et la manipulation de la presse par des commanditaires tapis dans l’ombre, feront forcement échouer la mission confiée à la direction de ce journal.

«Je reste à votre entière disposition pour partager avec vous mon infime expérience, tout comme les militantes et les militants de toutes les générations qui ne demandent qu’à se rendre utiles à la cause commune», a conclu M. Boukoubi.

La nouvelle version du journal du parti au pouvoir est le fruit de nombreux mois de travail et de réflexion du centre d’études politiques mis en place lors du 10e congrès du PDG, tenu à Libreville du 5 au 7 mars 2013.