Marvel, la nouvelle perle marocaine de Madrid

Marvelous Antolín Garzón (19 nov 21)
Marvelous Antolín Garzón

Après Achraf Hakimi, il y a quelques années, le Real Madrid est sur le point de lancer dans le grand bain du football professionnel une nouvelle perle d’origine marocaine, qui évolue dans son centre de formation. Il s’agit de Marvelous Antolín Garzón. À 18 ans, ce natif de Casablanca impressionne par sa classe et ses interventions défensives très énergiques. Il est considéré comme le futur patron de la charnière centrale du club merengue.

Le Real Madrid s’enflamme sur un nouveau prodige. Son nom sonne un peu brésilien ou disons espagnol : Marvelous Antolín Garzón. Mais, il est bel et bien un Marocain. Considéré comme l’un des plus gros talents de La Fabrica par les observateurs, il est natif de la capitale économique du royaume chérifien, Casablanca. Surclassé avec le Real Madrid Castilla en 3ème division espagnol, Marvel évolue régulièrement avec les U19. Le gaucher, ce qui est déjà atypique pour un défenseur central, a tout le bagage du joueur puissant, dominant dans sa surface et dans le jeu aérien.

Très à l’aise avec le ballon et avec des qualités de libéro, Marvelous Antolín Garzón (18 ans), a un profil atypique, puisqu’il est rare de voir des défenseurs centraux rayonner à la fois dans le domaine purement défensif et physique, ainsi que dans l’aspect technique. Fils de réfugiés marocains adopté par un couple espagnol à l’âge de 3 ans, sa situation est d’ailleurs assez floue à ce sujet. Cependant, Marvel est aussi passé par les équipes de jeunes de l’Atlético et du Rayo Vallecano, avant de revenir au Real Madrid en 2016, pour finir sa formation.

Selon la Marca, le Real Madrid n’a aucun doute sur le talent et l’avenir de Marvelous Antolín Garzón. Les techniciens des différentes catégories du club de la capitale espagnole sont convaincus qu’il va atteindre l’équipe première un jour. Tous s’accordent pour dire que ce joueur est différent et certains le comparent même à une légende du club, Sergio Ramos. D’ailleurs, d’autres formations européennes s’intéressent au jeune Crack, à l’image de Manchester United. Sa valeur marchande est déjà estimée à 1 million d’euros, d’après Transfermarkt.

Côté marocain, la Fédération royale de football est en train de mettre tout en œuvre pour qu’il puisse rejoindre un jour les Lions de l’Atlas, comme Achraf Hakimi, il y a quelques années.