Martinique : la campagne « Déposez les armes » bat son plein !

Ouverte le 1er février dernier, la campagne « Déposez les armes » a rencontré un franc succès en Martinique. En deux mois, elle a permis de récupérer 307 armes d’épaule, dont des fusils de chasse, carabines.

Les Martiniquais ont vivement répondu à l’appel des autorités, qui les ont appelé à déposer leurs armes. La campagne, intitulée « Déposez les armes », ouverte le 1er février dernier sur l’île, et qui devait s’achever lundi 31 mars, a même été prolongée de 15 jours, a annoncé lundi la préfecture du département d’Outre-Mer.

Cette campagne a pour but d’éviter la banalisation de la détention et de l’usage des armes à feu. Plusieurs faits divers sanglants impliquant des armes ont fait la Une de l’actualité en Martinique en 2013. Elle vise par exemple d’anciens chasseurs, anciens tireurs sportifs, ou des particuliers ayant récupéré l’arme « par des tiers », explique la préfecture.

En deux mois, elle a permis de récupérer « 307 armes d’épaule (fusils de chasse, carabines…), 161 armes de poing (revolvers, pistolets) – soit un total de 468 armes- et près de 22 000 munitions, 2 000 plombs, 250 cartouches d’alarme, 5 grenades et 6 armes d’alarmes factices », précise la préfecture, qui ajoute que « durant la seule semaine du 24 au 30 mars, près de 150 armes de poing et d’épaule ont été déposées ».

Durant la période où la campagne a lieu, les détenteurs de ces armes ne s’exposent pas à une sanction administrative ou judiciaire pour le motif de détention illégale de ces armes. Selon la préfecture, ils doivent s’adresser aux brigades de gendarmerie ou commissariats de police de la Martinique, avant le lundi 14 avril. De même en Guadeloupe, l’île voisine, deux campagnes de ce type ont eu lieu en 2013, permettant de récupérer un peu plus de 200 armes et près de 2 500 munitions.