Marquée par la mort de Chadwick Boseman : Aïssatou Le Blond célèbre les héros anonymes

Chadwick Boseman

Aïssatou Le Blond est une « entrepreneure qui mise sur d’autres entrepreneurs », d’après ses propres mots. À la tête de plusieurs sociétés après avoir mené de brillantes études en France, la business woman sénégalaise a décidé de prendre ici sa plume pour s’exprimer sur un sujet très différent. Marquée par la mort de Chadwick Boseman, comme une foule de gens à travers le monde, elle a voulu lui rendre hommage sur AFRIK.COM ainsi qu’à tous les héros anonymes.

Chadwick Boseman, qui connaissait ce nom avant ce 29 août 2020 ?

Très peu de monde, à commencer par moi. Pourtant, aujourd’hui ce nom résonne haut et fort. Gravé à jamais dans l’histoire. Les acteurs se succèdent, enfilent des costumes pour incarner des super-héros. On retient le super-héros et le nom du film, mais on oublie souvent les noms d’acteurs.

Chadwick Boseman ne fera pas partie de ceux-là. Il n’a plus besoin de T’Challa ou Black Panther pour exister et être un Héros. Il est maintenant lui-même le super-héros à part entière. On connaissait auparavant uniquement Black Panther, ce super-héros africain qui, en quelques semaines au box-office, a raflé tous les records (1,3 milliard de recettes pour 200 millions de budget).

Ce film qui nous a pris aux tripes, nous a rendu fier d’être Africains et enfin d’être représenté parmi les dignes héros de Marvel. Dorénavant, nous avons notre costume et notre super-héros noir, notre Captain Africa, notre Iron Black Man. Mais on se trompait de héros, et aujourd’hui, c’est la personnification même de ce super-héros qui s’est jouée sous nos yeux en nous révélant la véritable identité de l’acteur.

Chadwick Boseman

Chadwick Boseman est le super-héros. C’est Black Panther qui incarne Chadwick Boseman et ce à jamais, jusqu’à ce qu’un autre acteur vienne jouer le rôle pour incarner Chadwick au cinéma et raconter son histoire en le présentant aux yeux du monde entier. Il a joué sa partition sur cette Terre, porté ses combats, incarné des héros, fait rêver nos enfants, en leur faisant croire en eux-mêmes, et tout cela en se battant en silence avec ses blessures, ses joies, ses maux, ses déceptions, ses victoires, pour sa vie, son mental, son corps…dans le silence de l’intimité avec sa famille. N’est-ce pas cela l’étoffe même du super-héros et de toutes les personnes anonymes qui se battent pour un monde plus juste ?

Tel un super-héros, à la face du monde, il a arboré son armure de guerrier, il est entré dans la peau de son personnage, nous a fait rêver, et à chaque fois que le rideau tombait, il se repliait auprès de sa famille pour enlever son costume, mesurer les dégâts, physiques et mentaux, panser ses plaies et blessures, épuisé dans la solitude de ce combat sans fin, il reprenait des forces dans le silence et l’abnégation. Mais toujours, il se relevait et revenait dans l’arène, afin de se battre pour ses convictions, ses choix et sa vision. Parce que la vie c’est cela : un combat perpétuel où il faut étouffer ses hurlements dans un corps meurtri, pleurer en silence, bomber le torse et sortir affronter les ennemis avec le sourire, le respect, la politesse et une détermination sans faille.

Je suis certaine que beaucoup d’entre vous se reconnaîtront dans ces lignes, sur la solitude des héros que vous êtes dans les moments difficiles. Je profite donc de cette tribune pour célébrer et dire bravo à toutes ces personnes qui se battent dans leur coin, tous les jours, pour leurs convictions, pour un développement inclusif d’une Afrique qui ne laisse personne sur le bord de la route.

Je souhaite à tous les héros que vous êtes de trouver un foyer chaleureux et sécurisant où se ressourcer, puiser l’énergie nécessaire dans les instants de solitude pour affronter les combats, panser ses blessures, montrer ses failles sans peur du jugement ou de sa vulnérabilité. Je vous le souhaite à tous. Soyons le héros de notre propre existence !

«  Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde » ! (Ghandi).

« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris » ! (Oscar Wilde).

Aïssatou Le Blond est diplômée d’un Master professionnel en Finance et Affaires Internationales spécialisé dans la gestion des opportunités et des risques dans les pays du Sud à Sciences PO, d’un Master en Géoéconomie, Science Politique et Droit avec une spécialisation en Droit Ohada à Montesquieu Bordeaux IV, ainsi que d’une Licence en Information et Communication, spécialisation Communication financière/institutionnelle, à l’IUP ISIC Michel Montaigne Bordeaux III et d’un DUT Communication des Organisations Internationales.

Elle est par ailleurs la Co-Fondatrice et CEO de M&A Capital Group, une société d’investissement panafricaine spécialisée dans la prise de participation en capital, l’acquisition, le business développement et l’accompagnement stratégique des entreprises privées, à travers ses filiales M&A Ventures (dédiée aux PME), M&A Agro (dédié au secteur agro sur toute la chaîne de valeur) et M&A Fintech, O’Merveilles Pâtisseries (chaine de pâtisseries et salon de thé haut de gamme).