Maroc : une nouvelle cellule terroriste d’Al-Qaïda démantelée

Quatre membres présumés d’Al-Qaïda ont été arrêtés au Maroc. C’est au moins la cinquième cellule terroriste démantelée au Maroc depuis septembre 2012.

Le Maroc a « démantelé une cellule terroriste » composée de quatre membres, a annoncé vendredi le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué. Ces derniers liés au groupe Al-Qaïda dans le Maghreb islamique (Aqmi) s’activaient dans les villes du centre du royaume, notamment à Tiznit, Fès, Taounate et Meknès.

D’après le communiqué du ministère, le dirigeant présumé du groupe « incitait avec force à perpétrer des actes de sabotage contre des établissements de l’Etat et projetait de mener une opération terroriste ciblée ». Ce nouveau coup de filet intervient après des investigations menées conjointement par les services de la police judiciaire et de la Direction de surveillance du territoire (DST).

D’après les renseignements du ministère de l’Intérieur, le dirigeant présumé aurait tissé des liens étroits avec des chefs de combats d’Aqmi. C’est après avoir gagné leur confiance qu’il a été chargé de recruter du « personnel » au Maroc. Ce dernier aurait déjà recruté plusieurs djihadistes, actuellement sur le front en Syrie. Les nouvelles recrues avaient pour mission de préparer des actes de sabotage contre les institutions de l’Etat marocain.

Les quatre personnes arrêtées vont être présentées « devant la justice après achèvement de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent », conclut le communiqué.

Pour rappel, une cellule terroriste avait été démantelée au Maroc le 19 janvier dernier. Celle-ci dernière aurait envoyé quarante jeunes auprès de factions liées à Al-Qaïda. Il s’agit du cinquième réseau découvert par les forces de l’ordre et la DST depuis septembre 2012.