Maroc : un an ferme pour avoir perturbé le cortège de Mohammed VI

Une jeune fille a été condamnée à un an de prison de ferme par le tribunal de première instance de Salé. Elle est accusée de perturbation du cortège royal.

Le tribunal de première instance de Salé a condamné, ce vendredi 25 mars 2016, une jeune fille, à un an de prison de ferme. Elle est accusée de perturbation du cortège royal.

Il s’agit, selon Yabiladi, de Soukaina El Jazouli, qui a écopé d’un an de prison de ferme, pour avoir perturbé le cortège du roi Mohammed VI. Etudiante en première année à l’université de la même ville, la jeune fille, toujours selon le site marocain, porte encore sur son corps les stigmates de sa tentative d’interception de la voiture du roi Mohammed VI, le 10 mars dernier.

Agée à peine de 19 ans et issue d’une famille démunie, Soukaina El Jazouli, dont le père sans emploi serait gravement malade, voulait remettre au souverain une lettre en main propre. Sa mère est employée dans une société à Salé. La petite famille compte trois autres filles. Yabiladi précise qu’en première instance, Soukaina El Jazouli n’a pu bénéficier de l’assistance d’une défense, faute de moyens.

Au lendemain de sa tentative d’approcher le roi, le ministère de l’Intérieur avait averti que « de tels actes exposent au danger la vie de leurs auteurs et d’autrui, comme ils constituent un crime puni par la loi ».