Maroc, Sahara Occidental : manifestation de Sahraouis à Paris

Plusieurs Sahraouis ont organisé un sit-in à Paris, près de l’ambassade du Maroc en France, pour dénoncer « l’oppression » exercée depuis 40 ans sur le peuple sahraoui.

Les Sahraouis ont organisé, ce samedi 16 avril 2016 dans l’après-midi, un sit-in à Trocadéro (Paris), à quelques encabliures de l’ambassade du Maroc en France, pour dénoncer « l’oppression » exercée depuis 40 ans sur le peuple sahraoui.

Brandissant le drapeau de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), les manifestants ont scandé : « Pas d’alternative à l’autodétermination », dénonçant « l’oppression du régime marocain contre le peuple du Sahara Occidental avec la complicité de la France ». A cet effet, les manifestants sahraouis ont appelé la communauté internationale, notamment les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, dont la France, à « assumer leur responsabilité quant au conflit au Sahara occidental qui passe par l’exercice du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui ».

Ils ont en outre distribué un communiqué qui rappelle que « depuis 1976, le Maroc occupe par la force toute une partie du Sahara occidental, année au cours de laquelle des dizaines de milliers de civils sahraouis ont du fuir », précisant que « des centaines ont péri et les autres ont pu trouver refuge en Algérie et ils y sont toujours, avec leurs descendants, 40 ans après ».

Les animateurs de ce sit-in ont expliqué que les Sahraouis qui sont restés dans les territoires occupés « n’ont que la protestation pacifique comme moyen d’exprimer leur volonté d’être libres et de s’autodétermine », insistant que « ces mêmes Sahraouis se font régulièrement tabasser, enlever, incarcérer sans jugement, et quand un procès militaire est organisé contre eux, ils sont condamnés, sans preuve, à des peines lourdes, comme le cas des 22 Sahraouis de Gdeim Izik ».