Maroc – Sahara Occidental : le Président sahraoui appelle l’ONU à agir

Le Président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a appelé, jeudi, les Nations unies à « prendre les démarches nécessaires à la mise en œuvre des engagements de décolonisation au Sahara occidental en permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance à travers l’organisation urgente d’un référendum libre, juste et intègre ».

Le Président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a appelé, jeudi, les Nations unies à « prendre les démarches nécessaires à la mise en œuvre des engagements de décolonisation au Sahara occidental en permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance à travers l’organisation urgente d’un référendum libre, juste et intègre ».

L’information a été rapportée par Liberté Algérie qui indique que « le Front Polisario a fait part à Christopher Ross de ses préoccupations concernant les violations des droits de l’Homme dans les territoires occupés du Sahara occidental », pour reprendre les termes de Mohamed Abdelaziz qui a fait une déclaration à la presse, à l’issue de son entretien avec l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christophe Ross, au terme de sa visite dans les camps des réfugiés sahraouis dans le cadre d’une nouvelle tournée dans la région.

Toujours selon le journal algérien, le Président sahraoui a saisi l’occasion pour souligner les « pratiques du Maroc, citant les procès inéquitables des civils sahraouis revendiquant le respect des décisions des Nations unies à travers l’organisation d’un référendum libre et démocrate garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination ». Le Président sahraoui a, toujours selon Liberté Algérie, chargé Christopher Ross de transmettre, au Secrétaire général de l’ONU et au Conseil de sécurité, un message dans lequel il appelle à « plus d’attention pour mettre fin aux souffrances du peuple sahraoui du fait de la colonisation du Sahara occidental par le Maroc et ses incidences sur la paix et la stabilité dans toute la région ».

Le Président a, selon le journal, réaffirméé la disponibilité du Front Polisario à coopérer et à œuvrer avec sérieux pour mettre fin à ce problème.