Maroc-Sahara occidental : le Président Abdelaziz « déterminé à arracher l’indépendance »

Le secrétaire général du Front Polisario par ailleurs Président du Sahara occidental, Mohamed Abdelaziz, a affirmé que le peuple sahraoui « est résolument déterminé à arracher son indépendance du joug du colonialisme marocain, qui spolie ses terres et profite de ses richesses depuis 1975 ».

En marge de la tenue d’une rencontre de la communauté sahraouie installée en Mauritanie, le secrétaire général du Front Polisario par ailleurs Président du Sahara Occidental, Mohamed Abdelaziz, a affirmé que le peuple sahraoui « est résolument déterminé à arracher son indépendance du joug du colonialisme marocain, qui spolie ses terres et profite de ses richesses depuis 1975 ».

« Nous luttons sur deux fronts. Il y a celui des négociations sous l’égide de l’ONU pour parvenir à l’organisation d’un référendum libre et démocratique du peuple sahraoui. Cependant, nous n’avons jamais déposé les armes, et nous nous préparons pour reprendre la lutte armée si la nécessité se ferait sentir », a déclaré Mohamed Abdelaziz à la presse algérienne.

« Quand et comment, ce sont des questions qui trouveront leur réponse le moment opportun », a poursuivi le Président sahraoui qui a ajouté que le « peuple sahraoui était résolument déterminé » à arracher son indépendance et se débarrasser de la présence coloniale marocaine sur ses terres (…). Il est impératif pour nous de garder notre unité et notre union pour faire face à l’oppression marocaine ».

Evoquant la dernière visite dans la région de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, le Président sahraoui a soutenu que le « Maroc fait tout pour entraver ses efforts en vue de solutionner ce conflit …). M. Ross sera de nouveau dans la région en février ou en mars pour faire tout son possible en vue d’organiser une rencontre entre les deux parties en conflit avant la réunion fin avril du Conseil de sécurité de l’ONU, pour prendre une décision sur cette question ».

Revenant sur des informations rapportées par des médias sur une éventuelle rencontre entre le Front Polisario et la partie marocaine en Suède, sans la présence des deux pays observateurs, à savoir l’Algérie et la Mauritanie, Mohamed Abdelaziz a indiqué que ce sont « des informations dénuées de tout fondement ».