Maroc-Sahara Occidental : l’ONU prolonge la MINURSO d’un an

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a voté, ce mardi, à New York, la prolongation d’un an de la mission, de l’ONU qui maintient la paix au Sahara Occidental (MINURSO).

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté à l’unanimité, ce mardi 28 avril 2015, une résolution, rédigée par les Etats-Unis, qui prolonge le mandat de la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental) jusqu’au 30 avril 2016.

La résolution avait été présentée par le Groupe des amis du Sahara (Etats-Unis, France, Espagne, Grande-Bretagne et Russie). Ce mandat appelle à relancer les négociations, sans pour autant apporter des modifications souhaitées par l’Union Africaine. Cette dernière demandait une nouvelle fois que la MINURSO se charge du contrôle de la situation des droits de l’Homme, comme c’est le cas de la majeure partie des missions de maintien de la paix de l’ONU, mais la Conseil de sécurité n’a pas retenu cette demande. Le mandat de la MINURSO est essentiellement de surveiller un cessez-le-feu conclu en 1991.

Alexis Lamek, l’ambassadeur adjoint de la France à l’ONU, a déclaré que la résolution donnait « l’élan nécessaire au processus politique au Sahara Occidental », qui est dans l’impasse depuis un an.

L’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a quant à lui salué la résolution et défendu son pays face aux accusations portant sur l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental, estimant que cette activité était légale.

En 1975, le Maroc a pris le contrôle de la majeure partie du Sahara Occidental après le retrait de l’Espagne. Ceci a poussé le Front polisario à mener une lutte de guerre jusqu’en 1991, année où l’ONU a réussi à obtenir un cessez-le-feu et a déployé la MINURSO.