Maroc : quand Gims parle de Mohammed VI, Marrakech et… Demdem

Gims

Le chanteur d’origine congolaise Gims, interprète de la chanson mondiale « Sapés comme jamais », a évoqué le roi Mohammed VI du Maroc et la ville de Marrakech, sans oublier sa douce moitié, Demdem.

C’est au cours d’un entretien avec Paris Match que le chanteur d’origine congolaise Gims, interprète de la chanson mondialement connu et dansée partout à travers la planète, « Sapés comme jamais » notamment, est revenu sur ses relations avec le roi Mohammed VI du Maroc et de la ville de Marrakech qu’il connaît plutôt bien.

Parlant du roi Mohammed VI, le chanteur très populaire a indiqué : « J’ai rencontré le roi du Maroc, sa famille, on s’est liés d’amitié, et voilà où l’histoire commence ». Une histoire et des sentiments que l’artiste n’a jamais caché, surtout lorsqu’il a appris ce que le souverain pensait de lui.

« J’ai appris qu’il (le roi Mohammed VI, ndlr) connaissait un peu ce que je faisais, et j’ai été très flatté… Je lui ai dit que je vivais à Marrakech. Il était vraiment très touché et ravi de mon choix », avait révélé le chanteur, revenant sur sa rencontre avec le souverain, lors d’une conférence de presse précédant un concert place Jamaâ El Fna.

Gims, c’est aussi le Maroc dans le cœur, plus particulièrement Marrakech, où le chateur congolais possède d’ailleurs une maison, où il vit avec sa famille. Ayant grandi en France, Gims a choisi de s’installer au Maroc, il y a 10 ans de cela. Avec son épouse Demdem et leurs enfants, le chanteur se plaît bien à Marrakech.

« J’ai connu la ville en 2009 avec des amis, on y est resté quelques semaines et ça m’a plu », raconte le musicien émerveillé et visiblement tombé sous le charme de la ville ocre. Une ville située à seulement « trois de heures de Paris », c’est l’idéal selon Gims. Et si l’on sait qu’« il fait tout le temps beau » à Marrakech. La pension est complète, et Gims ne lésine sur rien.

Parlant de sa princesse, Gims révèle que « l’avis de Demdem est d’une puissance… Je la consulte sur tout, tout le temps, toujours, pour les clips, pour ma manière de m’habiller, pour voir si ça sonne ou pas. Et pour les enfants, bien sûr ».