Maroc : pour l’Achoura, contrôle renforcé sur les jouets chinois

Plus que neuf jours avant la fête de l’Achoura. Le festival des jouets a déjà commencé. Il n’y a qu’à voir les marchés et kissariat. Poupées, pistolets, peluches et autres gadgets jonchent les rayons des commerces. D’autres sont exposés à même le sol, ce qui n’atténue pas la frénésie des acheteurs qui se dépêchent d’obéir aux caprices de leurs bambins.

La plupart des jouets présentés dans les magasins au Maroc viennent de Chine. Cela ne dérange pas pour autant les consommateurs qui ne semblent pas assez sensibles à leur origine, du moins après la vague de rappels mondiaux de jouets fabriqués en Chine, boycottés pour un taux anormal de plomb ou pour des défauts de conception.

Le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) a décidé ainsi de prendre des mesures pour renforcer le contrôle des articles importés, surtout en provenance de Chine. Les produits destinés à l’exportation sont également concernés par ces mesures.
Ainsi, Ahmed Chami, ministre du Commerce et de l’Industrie a abordé la semaine dernière à la Chambre des conseillers l’élaboration d’un projet de loi visant l’amélioration du cadre juridique régissant le contrôle de la qualité des produits et des services industriels. Il a donc précisé que ce texte exigeait des producteurs et des exportateurs de s’assurer de la qualité de leurs produits et de vérifier s’ils ne représentent aucun danger pour la santé et la sécurité des consommateurs.

40.960 dossiers d’exportation examinés en 2007

Concernant les opérations de contrôle, Chami a précisé que le MCI a examiné en 2007 plus de 40.960 dossiers d’exportation relatifs à des produits dont la conformité aux normes est obligatoire. Il a souligné que 40% de ceux-ci ont été soumis à un contrôle visuel pour s’assurer de leur qualité sur la base des documents techniques les accompagnant.
Au niveau du marché intérieur, ce sont quelque 64.000 établissements commerciaux qui ont fait l’objet de contrôle, et plus de 139 échantillons ont été envoyés à des laboratoires spécialisés pour analyse.

Par ailleurs, la Chine continue de dominer le marché mondial des jouets. En effet, elle a enregistré des ventes totales de 22 milliards de jouets en 2006 et reste le plus grand exportateur avec 60% de la production mondiale.
Sur les 10 premiers mois de l’année 2007, la Chine a exporté pour 7,1 milliards de dollars de jouets, soit une hausse de 20,1% par rapport à la même période de l’année précédente.

Motivé et inébranlable face au feu des critiques à l’étranger, le gouvernement chinois avait annoncé, en novembre dernier, une série de mesures destinées à protéger la santé des consommateurs.
Difficile d’attendre de notre côté si l’on sait que des gamins dans des quartiers populaires s’amusent avec des explosifs très dangereux ou que d’autres se sont mis au cocktail molotov.

Sara Badi, pour L’Economiste

Lire aussi : Achoura une fête judéo-musulmane