Maroc : Mohammed VI reçoit son PM, Benkirane II prend forme ?

Après avoir taclé le Premier ministre Abdelilah Benkirane, lors du discours à la nation du 20 août, le roi du Maroc, Mohammed VI, a reçu Benkirane en audience privée, lundi après-midi. Le chef du gouvernement lui aurait ainsi présenté la liste des membres du futur cabinet Benkirane II.

Il y a à peine trois semaines, c’était le froid polaire qui était entrevu entre le roi du Maroc, Mohammed VI et son Premier ministre, Abdelilah Benkirane. En effet, lors du discours à la nation prononcé le 20 août dernier à l’occasion du 60e anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI avait imputé à son Premier ministre les nombreux problèmes qui plombent la mise en place d’un système éducatif de pointe. Ce jour, Mohammed VI reprochait à Benkirane d’être à l’origine de tous les maux de l’enseignement marocain. Il accusait le ministre de l’éducation, Mohamed el Ouafa, d’avoir marginalisé le Plan d’urgence pour l’enseignement, mis en place par le précédent gouvernement El Fassi (Istiqlal).

Certains observateurs avaient qualifié cette sortie de Mohammed de révélateur. Pour eux, il était clair que Mohamed El Ouafa ne devrait plus être ministre de l’Education dans le gouvernement Benkirane II. Quant à ce dernier, sa confiance auprès du roi semblait remise en cause. Un froid qui semblait s’installer dans les relations entre Mohammed VI et son Premier ministre au point que certains étaient même allés plus loin, en se demandant si Benkirane II allait voir le jour. Avec le tête-à-tête entre les deux personnalités, lundi, tout porte à croire que le PM a toujours la confiance du souverain. Un signe qu’après moult revirements de situation, le gouvernement Benkirane II est sur le point de voir le jour, avant la rentrée politique. Afriquinfos nous apprend que cette visite a été demandée par Abdelilah Benkirane et entre en accord avec son communiqué du 6 septembre, affirmant que le souverain n’avait pas influencé le cours des discussions concernant la composition du futur gouvernement.

Toujours selon Afriquinfos, la réunion de la commission des Finances à la Chambre des représentants prévue lundi a été reportée au mercredi matin. Cette réunion devait être l’occasion pour Mohammed Najib Boulif, ministre des Affaires étrangères, et Idriss Azami, ministre du Budget, d’examiner les conséquences de la décision d’appliquer l’indexation partielle des prix des carburants sur les cours du pétrole sur le marché mondial. En outre, l’on apprend que si le gouvernement Benkirane II est effectivement dévoilé, il est peu probable que Mohammed Najib Boulif et Idriss Azami fassent partie de la nouvelle équipe.