Maroc : Mohammed VI lâche ses drones sur Casablanca et Marrakech

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Au Maroc, dans le cadre de la lutte contre la rapide propagation de la maladie à Coronavirus, les autorités marocaines ont jeté leur dévolu sur l’usage de drones dans le but de mieux surveiller les populations, notamment à Casablanca et Marrakech ; épicentres de la pandémie au royaume.

Au Maroc, à la date du jeudi 7 mai 2020 à 10h00, le nombre total des cas de contamination au Covid-19 s’élève à 5505, selon les informations du ministère de la Santé. Au rang des régions les plus touchées par la maladie qui prend des proportions inquiétantes, la région de Casablanca-Settat arrive en tête avec un total de 1 483 cas de personnes infectées au nouveau Coronavirus.

La région de Marrakech-Safi, qui a enregistré 33 nouvelles contaminations durant ces dernières 24 heures, notamment entre le mercredi et le jeudi, arrive en deuxième position des zones les plus touchées du royaume puisqu’elle a enregistré un nombre non négligeable de 1 136 cas. Vient ensuite la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui, avec 24 nouveaux cas enregistrés affiche un total de 775 cas de Covid-19.

A elles seules, ces trois zones ont enregistrés plus de la moitié des cas de Coronavirus détectés au royaume. Une inquiétude vécue jusqu’au plus haut sommet des institutions, car les chiffres ont tendance à saper tous les efforts jusqu’ici déployés par les autorités marocaines pour freiner la propagation de la maladie. Face au non-respect des instructions par les populations, notamment dans les zones les plus touchées, le roi a donné des instructions claires : persuader, au besoin, dissuader.

C’est ce qu’ont compris les différents administratifs des régions, notamment les plus touchées, qui ont jeté leur dévolu sur les drones pour prévenir le chaos. Ainsi, ces engins sont en première ligne de la riposte contre le Covid-19. Ils sont utilisés notamment pour la surveillance aérienne des populations, la diffusion de messages d’alerte, ou encore la désinfection des espaces publics.

A lire : Mohammed VI donne une leçon à Emmanuel Macron sur la gestion de la crise du Covid-19