Maroc : Mohammed VI attaque violemment l’Algérie

Le roi du Maroc Mohammed VI s’en est violemment pris à l’Algérie, ce samedi, lors de son discours prononcé à Laâyoune, à l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de la Marche verte.

Dans son discours à Laâyoune, à l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de la Marche verte, le roi Mohammed VI s’en est pris à son voisin, l’Algérie dont il décrie la politique interne. En un mot, Mohammed VI s’indigne de voir que l’Algérie se préoccupe plus de la paille dans l’œil du Maroc au lieu de s’occuper de la poutre qui lui crève l’œil.

Le roi Mohammed VI n’est pas passé par quatre chemin pour s’en prendre à son voisin. « Pourquoi l’Algérie n’a rien fait pour améliorer les conditions de vie des habitants des camps de Tindouf estimés tout au plus à 40 000 individus, soit l’équivalent de la population d’un quartier de taille moyenne dans la capitale Alger ? », demande le roi du Maroc, qui poursuit en indexant les défaillances de la politique de son voisin. « Cela veut dire qu’en quarante ans, elle n’a pas pu ou n’a pas voulu doter ces populations de quelque 6000 logements pour préserver leur dignité, soit une moyenne annuelle de 150 unités de logement », lance le roi visiblement remonté.

Mohammed VI ne s’arrête pas en si bon chemin. Il va en effet plus loin, demandant « pourquoi l’Algérie, qui a dépensé des milliards dans sa croisade militaire et diplomatique contre le Maroc, accepte-t-elle de laisser la population de Tindouf vivre cette situation dramatique et inhumaine ?». Une réponse qui coule de source pour le souverain qui ne manque pas de promettre que son pays ne fera plus aucune concession sur le Sahara Occidental.