Maroc : Les riads de luxe ont le vent en poupe

Les riads, signifiant les jardins en arabe, sont des établissements tels que des maisons, des hôtels, des palais… Avec une architecture traditionnelle au Maroc. Ils sont à l’origine des centres historiques. Depuis quelques années, les riads de luxe ont le vent en poupe et connaissent une ascension fulgurante. Retour sur ces nouveaux achats qui s’invitent dans le quotidien de nombreux Français.

Des petits paradis accessibles

Depuis dix ans, de plus en plus de Français détiennent les riads les plus luxueux de Marrakech, d’Essaouira, de Meknès, Fès ou encore Rabat. Au cœur des villes mais cependant à l’abri des regards, ces petites maisons offrent un patio de style arabo-andalou, souvent munis d’une fontaine et une végétation soignée, parfois même d’une piscine.

Cela s’explique dans un premier temps par des prix nettement moins élevés au Maroc que dans la plupart des pays d’Europe. Ces petits paradis, qui paraissent à première vue hors de prix, sont cependant accessibles pour de plus en plus de Français. En effet, à partir de 90 000€, il est possible d’acheter sa maison traditionnelle pour une surface d’environ 100m². A partir de 75 000€, il est possible de trouver son petit bonheur dans un riad à rénover. Pour les espaces plus grands, il faut compter environ 160 000€ si l’on souhaite une installation neuve. Cependant, certains restent réservés à une certaine élite des Français, pouvant atteindre plus de 900 000€ par leur ancienneté et leur rareté.

Tandis que pour certains Français, il s’agit ici d’une résidence principale ou de vacances, certains les utilisent comme des chambres d’hôtes pendant leur absence. Cela leur permet d’avoir un retour sur investissements et un riad occupé et entretenu.

L’exclusivité en ligne de mire

La force principale de ces riads du luxe est de pouvoir fixer ses prix de vente selon nos attentes. Ils plaisent aux Français car c’est un moyen d’avoir en sa possession un établissement unique et original, afin de se démarquer des autres.

Que ce soit dans l’immobilier, dans l’automobile ou dans la mode, les Français souhaitent de plus en plus personnaliser leurs affaires afin de se sentir unique et d’avoir leur propre style. Certains sont prêt à investir des sommes astronomiques, quitte à laisser de côté les choses primordiales, afin de pouvoir s’offrir la chemise ou la voiture de leur rêve. Ce phénomène semble alors s’accoler à leur quotidien puisque de nombreux clients reviennent régulièrement, bien que certains n’en aient pas les moyens. Certains optent même pour des crédits à la consommation afin de pouvoir s’offrir ce dont ils ont « besoin ».

A cette vitesse-là, le luxe semble alors invincible et continue sa folle lancée. Un sujet qui semble problématique lorsqu’on voit les problèmes financiers rencontrés par de nombreux foyers.