Maroc : les participants d’un mariage présumé gay à nouveau condamnés

La cour d’appel de Tanger a de nouveau condamné, mardi, les Marocains accusés d’avoir participé en novembre à un prétendu mariage gay, explique E-llico. La peine du principal accusé, qui comparaissait pour « homosexualité » et « commerce illégal d’alcool », a été maintenue à 10 mois de prison ferme. La sentence des cinq autres hommes a été réduite de deux mois.