Maroc : l’handicapé français débarqué de l’avion sera rapatrié, ce vendredi

Mohamed Kanbour, ce Mosellan handicapé de 20 ans, débarqué d’un vol Marrakech-Metz de la compagnie belge Jetairfly, va être rapatrié en France, ce vendredi.

Alors qu’il a été débarqué d’un vol Marrakech-Metz de la compagnie belge Jetairfly, Mohamed Kanbour, un Mosellan âgé de 20 ans, par ailleurs handicapé, sera rapatrié en France, ce vendredi 16 octobre 2015. En outre, ses billets du premier vol d’où il a été débarqué seront remboursés par la compagnie.

Le jeune homme, qui souffre d’une myopathie et lourdement handicapé, devait prendre le vol de la compagnie belge avec ses parents, vendredi dernier. Sauf que le commandant de bord, qui a estimé que son appareil respiratoire anti-apnée du sommeil pouvait constituer un « objet dangereux », a exigé que le passager handicapé quitte l’avion, à défaut de pouvoir présenter un certificat médical.

« Nous sommes soulagés, car jusqu’à présent nous nous trouvions un peu face à un mur », a déclaré la belle-sœur du jeune homme, Fatima Kanbour, précisant que Mohamed Kanbour, qui se rend « trois à quatre fois par an » au Maroc, avait par ailleurs effectué le trajet aller sans encombres avec le même équipement et sur la même compagnie. Mohamed Kanbour, qui se rend « trois à quatre fois par an » au Maroc, avait par ailleurs effectué le trajet aller sans encombres avec le même équipement et sur la même compagnie qui s’est exprimée sur Facebook, a ajouté que son beau-frère et ses parents d’abord « réticents », ont finalement accepté de rentrer avec la même compagnie.

La compagnie belge Jetairfly s’est engagée à rembourser les billets du premier vol. Pis, Mohamed Kanbour et ses parents, présentement hébergés dans un hôtel au Maroc, depuis cet incident, avaient annoncé leur intention de porter plainte, en France et au Maroc.
De son côté, Florence Bruyère, porte-parole de la compagnie, a déclaré a regretté ce qui s’est passé, ajoutant qu’ « une enquête est menée en interne pour comprendre (…). Nous avons besoin de savoir s’il y a eu un problème au niveau de l’agence de voyages ou à notre niveau ».