Maroc : Lalla Hasnaa, une fierté pour Mohammed VI après le départ de Lalla Salma ?

La princesse Lalla Hasnaa, sœur du roi du Maroc, Mohammed VI

La princesse Lalla Hasnaa du Maroc, accusée, à tort ou à raison, d’avoir contraint à disparaître son ex-belle sœur par ailleurs ancienne épouse du roi Mohammed VI, pourrait être une fierté pour le souverain, malgré le départ de Lalla Salma.

Les graves accusations à l’encontre de Lalla Salma, sœur du roi Mohammed VI du Maroc, ne semblent en rien grever la notoriété de la fille cadette de l’ancien souverain, Hassan II. En effet, malgré le fait d’avoir été accusée d’avoir contribué à faire disparaître sa belle-sœur, Lalla Salma notamment, qui a fini par se séparer de Mohammed VI, Lalla Hasnaa garde intact son capital sympathie à l’international. Selon Baldi, Lalla Hasnaa fait en effet partie de la prestigieuse liste de personnalités mondiales qui viennent d’être nommées au comité consultatif mondial du Earth Day Network, en qualité de nouveaux membres.

Le site, qui évoque un communiqué de presse de l’ONG Earth Day, indique que « le secrétaire d’Etat John Kerry ; Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa du Maroc ; Kaddu Sebunya, PDG de the African Wildlife Foundation ; Abe Minkara, directeur du développement commercial de Mark Cuban Companies ; Anand Mahindra, président du groupe Mahindra ; Lydia Camarillo, vice-présidente du the Southwest Voter Registration Education Project ; Ed Brown, directeur et chef de la direction de Care of Creation ; et Sanjoy Roy, directeur général de Teamwork Arts », ont ainsi été nommés au Comité consultatif mondial du Earth Day Network pour le cinquantième anniversaire du Jour de la Terre, en 2020.

Et d’ajouter que ces sommités viendront rejoindre la liste 35 membres déjà existants, parmi lesquels Leonardo DiCaprio, le fondateur de Virgin Richard Branson, l’artiste Maya Lin, la vice-présidente d’Apple, Lisa Jackson, entre autres. Ces nouvelles, en plus d’avoir déclenché la joie de la présidente du Earth Day Network, Kathleen Rogers, qui a déclaré que être « ravie d’accueillir ces leaders mondiaux du secteur privé, de la société civile, des arts et du domaine politique, pour compléter nos efforts », fera, pour sûr, la fierté du roi Mohammed VI qui voit sa sœur participer ainsi à rehausser l’image du Maroc.