Maroc : la garde à vue d’Ali Anouzla prolongée

La garde à vue du journaliste marocain Ali Anouzla, accusé d’avoir diffusé une vidéo d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) incitant à commettre des attentats au Maroc, a été prolongée de quatre jours, a indiqué ce samedi à l’AFP un de ses avocats Naïma Guellaf. « La prolongation de la garde-à-vue d’Ali Anouzla par le parquet a été signifiée à la défense aujourd’hui », a-t-il déclaré. Ali Anouzla, directeur de la version arabophone du site d’information Lakome, avait été interpellé mardi à Rabat « à la suite de la diffusion » par ce site d’une vidéo d’Aqmi incitant « à commettre des actes terroristes » dans le royaume, selon le procureur général du souverain marocain.