Maroc, Héritier de Mohammed VI : Moulay El Hassan, l’autre combat de Lalla Salma

Le prince héritier Moulay El Hassan

Au Maroc, la désormais ex-épouse du roi Mohammed VI, écartée du palais et de ses activités par les « sœurs » du souverain, a un combat beaucoup plus important à livrer, ayant directement trait à son fils Moulay El Hassan. Explications.

« Tombée en disgrâce auprès du roi Mohammed VI », « forcée à disparaître par les sœurs du souverain », « poignardée par Lalla Hasnaa ». Les versions, s’agissant de Lalla Salma, ancienne Première dame du Maroc, sont multiples. Une seule chose est toutefois certaine : Lalla Salma est très éloignée des activités du palais de Rabat. Aucune apparition lors des festivités au palais, notamment les dîners offerts par le roi à ses hôtes, les veillées de prière, entre autres. Une question se (re) pose dès lors : Lalla Salma voit-elle fréquemment ses enfants pour maintenir les liens d’amour et d’affection avec eux ?

A lire : Maroc : des nouvelles de Lalla Salma peu rassurantes

Banale question, mais qui a tout son sens, compte tenu des enjeux au palais de Rabat. Les récents évènements ayant mis à nu les relations heurtées entre Lalla Salma et ses désormais anciennes belles-sœurs, Lalla Hasnaa et Lalla Meryem notamment, il ne serait pas étonnant de voir ces dernières mener une propagande en leur faveur, jetant en pâture Lalla Salma, compte tenu des enjeux énormes. En sa qualité de prince héritier du trône, donc futur roi du Maroc, Moulay El Hassan étant une pièce centrale sur l’échiquier du royaume; obtenir auprès de lui un solide capital sympathie ne serait pas de trop. Et c’est compris de tous.

Pour sûr, celles qui partagent les activités du palais de Rabat avec le prince héritier, ses tantes Lalla Hasnaa et Lalla Meryem notamment, profitent des buffets et autres moments de loisirs pour se garantir une place privilégiée dans le cœur de l’adolescent de 16 ans. Lalla Salma a-t-elle ce même privilège ? C’est là tout le sens du combat que devra mener celle qui fit les beaux jours du palais de Rabat. D’autant qu’elle a déjà perdu la grande bataille face aux sœurs du souverain qui l’ont « contraint à disparaître » du palais.

A lire : Maroc : Lalla Meryem confirme (enfin) le divorce entre Mohammed VI et Lalla Salma