Maroc, Grande-Bretagne : Mohammed VI veut-il profiter du Brexit ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Une lecture des dernières tractations au royaume laisse croire que le roi du Maroc, Mohammed VI, compte bien sauter sur les opportunités que pourrait lui offrir le Brexit. Explications.

Le roi du Maroc, Mohammed VI, aurait-il l’intention de saisir l’opportunité du Brexit pour renforcer la coopération entre le royaume et la Grande-Bretagne ? Tout porte à le croire, compte tenu des derniers développements de l’actualité en rapport avec l’agenda politique combiné à celui diplomatique du roi marocain.

Citant le mensuel de Casablanca Économie&Entreprise, la presse marocaine a en effet indiqué que « les préparatifs vont bon train pour le bon déroulement de cette visite officielle » du roi Mohammed VI en Grande-Bretagne. Cette visite s’effectuera donc dans le contexte de Brexit, qui ne veut rien dire d’autre que le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne. Un retrait qui isolerait ce pays d’Europe.

D’où l’opportunité d’affaire que pourrait saisir le souverain pour tenter de positionner le royaume au premier rang des pays partenaires de la Grande-Bretagne. Ainsi, le Maroc pourrait par exemple représenter un fournisseur de légumes et autres fruits à l’Angleterre. Et c’est dans ce contexte que la presse marocaine, notamment Bladi, rappelle une invitation récemment envoyée par les autorités britanniques au souverain.

Cette invitation daterait de janvier dernier, alors que le Premier ministre britannique, Boris Johnson, avait invité le roi du Maroc à participer a l’United Kingdom Africa Summit, qui s’était tenu à Londres, en présence de 12 chefs d’Etat. Et Bladi de préciser que Rabat, de façon stratégique, avait décliné la proposition de cette participation commune, préférant une visite officielle de Mohammed VI. Chose faite, puisque ce déplacement serait inscrit dans l’agenda du roi.