Maroc et Israël : ce qui s’est passé ce mardi !

A peine la normalisation de leurs relations annoncée par le Président américain Donald Trump, voilà que le Maroc et Israël posent des premiers actes, qui pourraient être diversement appréciés. Le Royaume du Maroc et l’Etat d’Israël ont signé quatre accords de coopération.

Ce mardi 22 décembre 2020, toutes les attentions dans le Maghreb étaient dirigées sur le Maroc, particulièrement à Rabat, où le Royaume chérifien et l’Etat d’Israël ont saisi l’opportunité de la visite de la délégation américano-israélienne pour signer quatre accords de coopération.

  • un accord sur l’exemption de formalités de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service, signé par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Mohcine Jazouli et M. Shlomo Mor-Yosef, Directeur Général de l’Agence de la Population et de l’Immigration.
  • un mémorandum d’entente dans le domaine de l’Aviation civile a été signé par M. Zakaria Belghazi, Directeur Général de l’Aviation civile au ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale et M. Joel Feldschuh, Directeur de l’Agence de l’Aviation civile. Le Maroc et Israël s’engagent à mener des discussions pour la conclusion d’un Accord sur les services aériens.
  • un mémorandum d’entente sur l’Innovation et le développement des ressources en Eau qui prévoit la coopération technique en matière de gestion et d’aménagement de l’Eau, a été signé par M. Hammou Bensaadout, Directeur Général de l’Eau au ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et M. Yechezkel Lifshitz, Directeur Général du ministère des Ressources en Eaux.
  • un mémorandum d’entente de coopération dans le domaine des Finances et d’Investissement signé par M. Nabyl Lakhdar, Directeur Général de l’Administration des Douanes et Impôts Indirectes relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et Mme Shira Greenberg, économiste en Chef, au ministère des Finances.

Cette rencontre de haut niveau intervient une semaine après l’annonce par le Président américain, Donald Trump, de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Cette normalisation était assujettie à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental.

Ces accords signés entre les deux pays, s’ils seront, pour sûr, salués par Donald Trump, seront fustigés par le dirigeant russe, Vladimir Poutine qui, dès les premières heures de l’annonce de la normalisation entre Maroc et Israël, à crié route sa colère.