Maroc-Espagne : Punto Radio arrondit les angles

Un vent de réconciliation souffle sur le Maroc. Après que la polémique sur la souveraineté des enclaves de Ceuta et Melilla a été relancée, le média espagnol Punto Radio joue la carte de la diplomatie. Il diffuse sur les ondes, depuis lundi et en direct de Rabat, dix heures d’émissions consacrées au Maroc.

« S’approcher de la réalité du pays voisin, au-delà de la politique, et découvrir le Maroc du XXIe siècle », tel est l’objectif de la radio espagnole Punto Radio qui, forte de sa popularité, compte œuvrer pour le rapprochement entre la péninsule ibérique et le Royaume chérifien, en cette période troublée. Punto Radio diffusée sur la bande FM, joue les diplomates sur le sol marocain, en diffusant, à partir de lundi et depuis Rabat, une partie de ses programmes (au total dix heures d’émissions) consacrés au Maroc.

Pour attirer le plus grand nombre d’auditeurs, la chaine a amené dans ses valises Luis Del Omo qui a accepté d’animer, en direct de la capitale, sa célèbre émission « Protagonistas ». Dans un article publié sur le site espagnol Diariocritico, le journaliste vedette, visiblement heureux de participer à cette initiative, s’est montré particulièrement inspiré sur le Maroc. C’est « un lieu privilégié où se fondent l’Islam et l’Occident, l’Afrique et la Méditerranée, la mer de Homère et l’océan de Christophe Colombe. Nous (..) avons beaucoup à apprendre : son respect des traditions, son attitude cosmopolite, son attachement à ses racines millénaires, sa prodigieuse capacité à faire du désert un verger et des dunes un océan de sables profond et animé », s’enthousiasme-t-il.

Tendre la main

Une ferveur communicative puisque Youssef Amrani, le secrétaire marocain d’Etat aux Affaires étrangères, invité lundi de l’émission « Protagonistas », n’a pas tari d’éloges sur « les rapports de coopération et de partenariat » entre les deux pays. « Rabat et Madrid ont réussi à entreprendre plusieurs initiatives conjointes notamment dans le cadre de l’Union Pour la Méditerranée (UPM), dans le rapprochement avec l’Europe, ainsi que dans des thèmes plus généraux comme l’immigration et la lutte contre le terrorisme », explique-t-il dans le quotidien gouvernemental Le Matin.

En dépit du vocabulaire employé par Youssef Amrani, les relations entre Rabat et Madrid ne sont pas au beau fixe. L’Espagne et le Maroc ont relancé, il y a plus d’une semaine, une polémique vieille de 50 ans, en revendiquant chacun sa souveraineté sur deux localités stratégiques d’Afrique du Nord, Ceuta et Melilla. Des propos acerbes ont d’ailleurs été échangés entre la vice-présidente du gouvernement espagnol, Maria Teresa Fernandez de la Vega, et Abbas El Fassi, le Premier ministre marocain, qui a appelé l’Espagne à « engager un dialogue » pour « mettre fin à l’occupation » des deux enclaves.

Même si Luis Del Oma assure que la radio « ne va pas occulter les questions brûlantes dans les relations bilatérales », il rappelle néanmoins les réelles motivations de Punto Radio « tendre la main et répondre, avec des mots, à cette main que le Maroc nous tend chaque jour ». Difficile dans ces cas-là de parler réellement des sujets qui fâchent.

En savoir plus :

 Le site de Punto Radio