Maroc-Espagne : Mohammed VI arrêté par la Guardia civil à bord de son yacht

Le yacht de Mohammed VI a été contrôlé par la Guardia civil dans les eaux territoriales de Sebta.

La mésaventure « royale » remonte au 7 août. Alors que Mohammed VI se trouvait à bord de son yacht dans les eaux territoriales de l’enclave espagnole de Sebta, une unité de garde-côtes espagnols, appartenant à la Guardia civil, est intervenue pour contrôler le contrôler.

Mais ce que la Guardia civil ignorait, c’est que le monarque en personne se trouvait à bord du bateau. L’unité en question a fini par rebrousser chemin après avoir identifié Mohammed VI.

Au bord de l’incident diplomatique

Offusqué, le dirigeant marocain a appelé son homologue espagnol, le roi Felipe VI, qui a rapporté les faits au ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diaz.

« Ce dernier a contacté le représentant du gouvernement à Sebta et, ensemble, ils ont mis en place un plan pour rattraper une éventuelle offense qu’aurait ressenti le souverain marocain », lit-on ce lundi dans les colonnes du quotidien ibérique El Mundo.

Car en réalité, les autorités espagnoles étaient au courant du passage du yacht royal dans les eaux territoriales de Sebta, mais elles auraient oublié d’en avertir la Guardia civil. C’est ainsi que le chef de la commanderie de la Guardia civil, le lieutenant colonel Andres Lopez, a rejoint, avec d’autres officiels, le yacht royal et s’est excusé du « malentendu », complète le quotidien marocain H24infos. L’incident diplomatique a finalement été évité.