Maroc : des médias égyptiens à la fête du trône

Des médias égyptiens auraient décidé de dépêcher des journalistes au Maroc afin de couvrir la fête du trône qui aura lieu le 30 juillet prochain. Une manière pour l’Egypte de se rattraper après les déclarations fâcheuses d’une de ses journalistes contre le Maroc.

Afin de marquer « l’excellence » des relations entre l’Egypte et le Maroc, des médias égyptiens entendent dépêcher des équipes de journalistes pour couvrir la fête du trône, au Maroc, affirme Le360 de « sources diplomatiques égyptiennes ». Comment expliquer cette soudaine envie des médias égyptiens de couvrir cet évènement, très peu suivi à l’étranger, qui coïncidera cette année avec le 15e anniversaire de l’intronisation du roi Mohammed VI ?

L’Egypte a, semble-t-il, envie de tourner la page de l’incident provoqué le 16 juillet par les propos jugés « offensants » de l’animatrice égyptienne Amani El Khayat à l’égard du Maroc. Celle-ci avait déclaré, dans son émission diffusée sur On TV, désormais suspendue, que « l’économie du Maroc repose sur la prostitution et que le royaume est l’un pays les plus touchés au monde par le sida ». On TV avait dû présenter ses excuses aux Marocains, à trois reprises, afin de calmer les esprits.

« Nous n’oublierons jamais la position du peuple marocain »

Le président de l’Union des radios et télévisions en Egypte, Issam El Amir, a demandé, mardi, à l’ensemble des médias égyptiens d’accorder une couverture favorable aux festivités marquant la fête du trône. La couverture devra « refléter les relations exceptionnelles et séculaires entre l’Egypte et le Maroc ». D’après lui, la couverture de la fête du trône ne peut représenter « qu’une infime considération par rapport à ce que le royaume du Maroc a toujours apporté comme soutien à l’Egypte dans ses choix politiques ». « Nous n’oublierons jamais la position du peuple marocain chaque fois qu’il s’agit de soutenir l’Egypte et son peuple », selon Issam El Amir.