Maroc : des manifestants réclament des réformes « radicales »

Plusieurs centaines de manifestants sont descendus dimanche dans les rues de plusieurs villes du Maroc: A Rabat, Casablanca et Tanger, selon l’AFP. Ils réclamaient « un Etat de droit » et des réformes politiques et sociales « radicales » au Maroc. Les manifestants répondaient à un appel lancé via Facebook, soutenus par des militants de défense des droits de l’homme. A Tanger, dans le nord du Maroc, les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser un groupe de jeunes venus perturber la manifestation, selon les autorités locales. Les premières manifestations du genre avaient été lancées le 20 février. Le pouvoir marocain avait affirmé avoir « saisi le message ».