Maroc : cette réaction de Mohammed VI au cœur des débats

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a eu une réaction, rare dans son genre, et qui a été saluée dans le monde entier.

Mohammed VI inscrit son nom, une nouvelle fois, en lettres d’or. Ce, après sa réaction suite à la victoire de l’Algérie sur le Sénégal (1-0) lors de la finale comptant pour la Coupe d’Afrique des Nations, jouée vendredi après-midi, au Caire, en Egypte. Une victoire qualifiée d’historique, car elle intervient après 29 ans d’attente.

Suffisant pour que le roi du Maroc Mohammed VI, dans un message adressé au Président par intérim d’Algérie, Abdelkader Bensalah, félicite le « peuple algérien frère » pour la « victoire bien méritée » des Fennecs en finale de la CAN.

Exprimant ses « sentiments de fierté et ses « sincères expressions d’estime (…) », d’autant plus qu’il s’agit de la victoire d’un pays maghrébin voisin et frère. Donc la consécration est celle du Maroc ». Mohammed VI a en outre salué un « exploit footballistique continental ». Suite à l’élimination des Lions de l’Atlas dès les huitièmes de finale par le Bénin, nombreux ont été les supporters marocains qui avaient reporté leur soutien à l’équipe d’Algérie.

Cette réaction de Mohammed VI, souffle un vent d’apaisement sur les relations conflictuelles qu’entretiennent le Maroc et l’Algérie. En Afrique Subsaharienne, notamment au Sénégal (dont l’équipe a pourtant battue par l’Algérie), au Mali, en Gambie et même au Burkina Faso, les populations applaudissent des deux mains cette sortie de Mohammed VI.

Mieux, en Afrique subsaharienne, l’on espère que ce message, profond et spontané du souverain, qui reflète celle de tous les Marocains, qui, au soir du 14 juillet, après la qualification des Fennecs en finale, sont sortis en masse pour célébrer le sacre en compagnie de leurs frères Algériens en liesse. Des images qui ont eu un écho plus que favorable à l’international, car elle montraient Marocains et Algériens, qui s’étaient retrouvés des deux côtés de la frontière, munis de drapeaux. Les deux peuples se sont retrouvés pour communier dans la victoire par-delà la barrière fermée.