Maroc : ça craint à Rabat


Lecture 1 min.
Police marocaine
Police marocaine

Alors qu’une manifestation est prévue, ce mardi 27 avril 2021, devant le Parlement de Rabat, au Maroc, les autorités locales de la région ont mis en garde ceux qui comptent tenir des sit-in devant l’institution.

La tension est perceptible dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, avec notamment l’interdiction, par les autorités locales de la wilaya, de tout sit-in devant le Parlement, alors qu’une manifestation est en gestation, cet après-midi.

Convoquant les raisons de la pandémie à Coronavirus, les autorités ont interdit tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique. « Ce qui représente une violation de l’état d’urgence sanitaire et menace la sécurité des citoyens, et ce suite à un appel à organiser un sit-in devant le Parlement ce mardi à 16H30 », mettent en garde les autorités locales.

Lundi, la wilaya de la région s’est fendue d’un communiqué dans lequel elle dénonce que des publications, appelant à l’organisation d’un sit-in, ce mardi 27 avril 2021 à 16h30, devant le siège du Parlement, à Rabat, ont été largement relayées sur les réseaux sociaux, ajoutant qu’elles situeront les responsabilités.

Mieux, les autorités de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont menacé qu’elles tiendront pour responsables « les initiateurs de tout ce qui pourrait résulter de toute action contraire aux dispositions de l’état d’urgence », précise la communiqué. Une tension perceptible et qui fait craindre le pire à Rabat.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter