Mario Canonge, le Keith Jarrett antillais

Avec son nouvel album, « Zouk Out », le pianiste de jazz martiniquais Mario Canonge se positionne comme héritier direct de Keith Jarrett, improvisations inspirées et intériorité.

Ce 14ème opus est ma conception personnelle d’un jazz aux influences caribéennes. Il respecte nos traditions musicales rythmées par ce puissant marqueur originel qu’est le tambour. Moins populaires que ses consoeurs insulaires hispanophones et anglophones, les syncopes des Antilles françaises n’en sont pas moins mélodieuses. Cependant, elles demeurent une source d’inspiration pour nombre de musiciens de renom. En définitive, Zouk Out est le reflet d’un jazz introspectif rendant hommage aux origines du zouk. C’est l’expression de ce que je suis, un jazzman proche de ses racines qui invite à la découverte de phrasés authentiques résolument modernes » : voilà, tout est dit par l’artiste lui-même, dans le livret de ce disque très réussi.

Les Antilles sont en train de nous offrir depuis quelques années toute une lignée de jazzmen et de jazzwomen de qualité, et nous ne pouvons que nous réjouir de cette formidable explosion ! Mais la question est : pourquoi ces talents ont-ils été cachés pendant si longtemps, quand, comme le dit si bien Mario Canonge, les talents caribéens hispaniques et anglophones étaient salués par le monde entier ? La réponse est sans doute ici : les musiciens de jazz antillais et francophones sont, tradition française oblige, plus intellectuels, plus intérieurs, et ne créent pas forcément des musiques « à danser », mais des musiques « à penser »… : c’est moins grand public, forcément.

Mario Canonge se rapproche ici d’un Keith Jarrett, dans ses improvisations inspirées : Keith Jarrett, grand maître du piano, qui gagna pourtant le grand public… avec ses musiques intellectuelles, et intérieures… Mario Canonge n’a rien à lui envier, la tradition et l’enracinement en plus…

MARIO CANONGE, « Zouk out », Aztec Musique, PIAS

https://mariocanonge.net