Marche pour les disparus d’Algérie

La Coalition d’associations de victimes des années 1990 – Collectif des familles de disparus en Algérie (CFDA), Sos Disparus, Djazairouna, Somoud – appelle, en écho à la manifestation qui se tiendra le même jour à Alger, à une marche pour les disparus en Algérie le samedi 8 octobre 2011, à Paris. Dans le contexte des révolutions du monde arabe, la Coalition d’associations de victimes réaffirme que la lutte contre l’impunité est partie intégrante de celle pour le changement et la démocratie.

A la suite du conflit interne qui a provoqué en Algérie des centaines de milliers de victimes et plus de 8000 disparitions forcées , différentes amnisties, promues par le président Bouteflika avec la bénédiction du Haut Commandement militaire, ont été adoptées: d’abord, en 1999, la Concorde civile en faveur des membres des groupes armés islamistes ; ensuite, en 2005, la Charte dite « Pour la paix et la réconciliation nationale », toujours en vigueur aujourd’hui, qui, tout en rééditant l’amnistie de ces groupes, assure, depuis son entrée en vigueur en 2006, l’immunité juridictionnelle des agents de l’Etat et menace d’une peine d’emprisonnement ceux qui critiquent cette « solution ».

En faisant table rase du conflit des années 1990, le régime algérien ignore la revendication de Vérité et de Justice des familles de disparus et de victimes du terrorisme, relayées par de nombreuses composantes de la société, et espère ainsi se perpétuer en toute quiétude, fort du ralliement de nombre de ses anciens ennemis armés.

Aujourd’hui, des associations de victimes de terrorisme (Djazaïrouna, Somoud) et des associations de familles de disparus (Sos Disparus, CFDA), prenant conscience que leur cible commune n’est autre que l’impunité, ont constitué un front contre le système imposé par la dictature pour annihiler tout espoir de changement. La Coalition qu’elles ont créée appelle à se mobiliser contre l’impunité, levier incontournable de la lutte pour le changement et la démocratie en Algérie.

Voir la Déclaration de la Coalition d’associations de victimes des années 1990 « Tous contre l’impunité en Algérie » et les premiers signataires :

Site :

www.algerie-disparus.org

Facebook