Marc Ravalomanana de retour à Madagascar

L’ex-président malgache Marc Ravalomanana, destitué en mars 2009, est de retour à Madagascar après six ans d’exil en Afrique du Sud.

C’est officiel. Après six ans d’exil en Afrique du Sud, l’ancien président malgache Marc Ravalomanana, destitué en mars 2009, en exil depuis est rentré dans son pays. « Je suis ici devant vous pour confirmer que je suis bel est bien de retour dans mon pays », a-t-il lancé à ses partisans vers 06H00 GMT à son domicile d’Antananarivo, rapportent les médias locaux.

Marc Ravalomanana a demandé à ses partisans de le protéger au cas où les forces de l’ordre tenteraient de l’arrêter. Il a déjà été condamné trois fois sous le régime de transition de l’ancien président d’Andry Rajoelina, ex-maire d’Antananarivo. Il a notamment été condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité pour la mort d’une trentaine de partisans d’Andry Rajoelina abattus par sa garde le 7 février 2009, devant le palais présidentiel. Ce dernier, qui a dirigé la Grande Ile entre 2009 et début 2014, était à la tête du mouvement de contestation à son encontre, qui a entraîné sa chute. Marc Ravalomanana l’a toujours accusé d’avoir fomenté un coup d’Etat à son encontre. Allégations que son rival, qui la menacé d’ordonner son arrestation s’il revenait à Madagascar, interdit à plusieurs reprises de revenir dans le pays, a toujours réfutées.

Finalement c’est l’élection démocratique du président Hery Rajoa en décembre 2013 qui a facilité le retour de Marc Ravalomanana, qui avait avait annoncé en juillet qu’il était prêt à comparaître devant une cour malgache pour répondre des accusations portées contre lui.
En attendant, le nouveau régime en place a de nombreux défis à relever pour redresser la situation de la Grande île. Madagascar a en effet été minée par les coups d’Etat à répétitions alors qu’avec plus de 20 millions d’habitants et doté de multiples ressources naturelles, notamment maritimes, le pays a tous les atouts pour se développer.