Mao Otayeck artiste d’origine franco-ivoirien produit et lancé par Stevie Wonder

Mao Otayeck, d’origine ivoirienne, a vécu en France plusieurs années avant de s’installer à Los Angeles en 2007. Fruit d’un métissage libanais, malien, ivoirien, argentin et français, il se passionne très tôt, grâce à ses 5 frères musiciens, pour la guitare. Son jeu s’adapte rapidement à différents styles musicaux : manding, reggae, latino, zouk, rock, funk et même celtique.

À Paris, sa rencontre avec Cheik Tidiane Seck (maestro de la musique manding) et Tony Allen (batteur de Fela Kuti) marque ses débuts professionnels. En 1993, il rejoint le Solar System comme chef d’orchestre et guitariste. Il entame ainsi une collaboration de plus de 10 ans avec Alpha Blondy.

Insatiable, il fonde également le groupe de funk Maltax avant de se lancer dans une carrière solo. Le 1er janvier 2005, Stevie Wonder écoute « Renewal », un hymne à la paix en wolof et en anglais composé par Mao Otayeck. C’est le début d’une étonnante collaboration artistique au studio mythique Wonderland de Los Angeles, qui aboutit à la composition de « Wait » et à de belles lignes d’harmonica sur « Carry On ». Stevie Wonder met également à la disposition de son nouveau protégé, un studio et son équipe pour enregistrer l’album « Renewal ».

Le 28 septembre 2008, lors de sa tournée mondiale, Stevie Wonder invite Mao Otayeck sur la scène du Palais Omnisport de Paris-Bercy pour interpréter « Carry On » et l’accompagne à l’harmonica. Après le concert, Mao Otayeck présente quelques extraits de son opus lors d’un show-case au Comedy Club avec les musiciens de cette légende de la Motown.

Stevie Wonder viendra le soutenir, avec Jamel Debbouze, par sa présence et sa participation exceptionnelles. L’album « Renewal », mélange éclectique de soul, rock et de différentes sonorités africaines, composé, interprété et réalisé par Mao Otayeck sort le 20 mars 2009. Il sera suivi d’une tournée notamment aux USA et en France.