Manifestations pro-Morsi en Egypte : un enfant tué d’une balle dans la tête

Un enfant de dix ans a été tué d’une balle dans la tête vendredi à Suez alors qu’il passait à proximité d’affrontements entre partisans et adversaires du Président déchu Mohamed Morsi.

Un enfant est mort vendredi à Suez lors de heurts entre opposants et partisans du Président islamiste déchu Mohamed Morsi. L’enfant de 10 ans, touché mortellement par une balle à la tête, a péri à Suez, au cours d’affrontements entre anti et pro-Morsi, qui manifestaient pour réclamer le retour au pouvoir du président déchu. L’Alliance contre le coup d’Etat formée par les Frères musulmans avait appelé à manifester dans plusieurs villes du pays après la grande prière de ce vendredi et des incidents ont éclaté dans la plupart d’entre elles, notamment au Caire.

Sur les bords du canal de Suez, où quelque 500 manifestants islamistes ont été attaqués par des habitants du quartier qu’ils traversaient, un enfant qui déambulait avec sa mère a été tué sur le coup par une balle perdue, ont dit des témoins. Si les Frères musulmans ont accusé la police d’avoir tiré à balles réelles pour les disperser. Celle-ci s’est défendue d’avoir ouvert le feu et a mis en cause les contre-manifestants. Et selon l’agence officielle Mena, la famille de la jeune victime tient pour sa part la confrérie islamiste pour responsable de la mort de l’enfant.

Des affrontements ont éclaté dans plusieurs rues du quartier de Nasr City, où un grand cortège islamiste s’était formé, non loin de la place Rabaa al Adaouia. La police a tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les foules.