Manifestation au Sénégal des familles des victimes du « Joola »

Les familles des victimes du naufrage du bateau le « Joola » ont organisé vendredi à Ziguinchor, dans le sud du Sénégal, une marche de protestation contre « les promesses non tenues
du gouvernement sénégalais » de faire des enfants orphelins de cette tragédie des « pupilles de la nation ».

Cette promesse avait été faite par le président Abdoulaye Wade, quelques jours après le naufrage survenu dans la nuit du 26 septembre 2002 au large des côtes gambiennes pendant que le bateau se rendait de Ziguinchor à Dakar.

Le président de l’Association nationale des familles des victimes, Moussa Cissokho, a affirmé que cette promesse est restée lettre morte malgré la signature de son décret d’application par le président Wade.

« Le président de la République a été publiquement interpellé lors de la commémoration du troisième anniversaire du naufrage sur la question liée aux pupilles de la nation. Il avait répondu pour dire que le décret est signé et que le dossier a été confié au ministère
de la Solidarité nationale », a-t-il déclaré.

« Nous disons qu’il faut donner la priorité aux enfants orphelins du ‘Joola’. Je pense qu’aujourd’hui, il n’y a pas un dossier national plus prioritaire que celui du naufrage du bateau Le Joola », a-t-il ajouté.

La marche de protestation a été effectuée dans un silence de cathédrale « pour le respect de la mémoire des personnes disparues au cours de cette tragédie ». Les marcheurs, dont certains portaient dans les bras des orphelins, se sont rendus à la gouvernance de Ziguinchor où ils ont remis un
mémorandum au gouverneur de la région.

Dans ce document, ils rappellent au président Wade ses engagements vis-à-vis des enfants orphelins mineurs dont les parents ont été tués dans le naufrage qui a fait 1.863 morts.