Mandela entre la vie et la mort, sa famille se prépare à son décès

Nelson Mandela a déjà passé 17 jours à l’hôpital de Pretoria. Ses filles, entre autres, se relaient à son chevet. Depuis la publication du dernier communiqué de la présidence sud-africaine qui a attesté que le héros de l’Apartheid se trouvait dans un état critique, l’inquiétude grandit au sujet de l’état de santé du premier président noir de l’Afrique du Sud. Sa famille se prépare même à son décès. De même que les Sud-Africains.

Réunion de famille dans le village de Mandela. Nelson Mandela a déjà passé 17 jours à l’hôpital de Pretoria. Ses filles, entre autres, se relaient à son chevet. Depuis la publication du dernier communiqué de la présidence sud-africaine qui a attesté que le héros de l’Apartheid se trouvait dans un état critique, l’inquiétude grandit au sujet de l’état de santé du premier président noir de l’Afrique du Sud. Sa famille se prépare à son décès. De même que les Sud-Africains.

La famille de Madiba s’est réuni ce mardi 25 juin à Qunu, dans le sud du pays, le village d’enfance de Nelson Mandela, pour notamment décider de l’endroit où il sera enterré s’il venait à mourir. « Officiellement, Mandela devrait être enterré à Qunu. Ma famille est ici et je voudrais être enterré ici à la maison, avait-il déclaré en 2003 dans un documentaire dans le cimetière de Qunu. Mais certains proches plaideraient pour le village de Mvezo, où il est né, à une quarantaine de kilomètres par un sentier de terre », rapporte Liberation.fr.

L’Afrique du Sud prie et croise les doigts

Après une semaine d’hospitalisation, les Sud-Africains s’étaient mis à encourager Nelson Mandela. Ils avaient alors déposé des messages, ballons et fleurs devant sa maison de Johannesburg. Depuis son hospitalisation, le héros de l’Apartheid est, en outre, soutenu par le monde entier. Les réseaux sociaux s’affolent : « 100 tweets toutes les trois minutes les premiers jours de son hospitalisation et aujourd’hui, plus d’1,4 million de personnes aiment la page Facebook de Nelson Mandela », note RFI. « Cent colombes blanches ont été lâchées mardi (25 juin) devant l’hôpital de Pretoria où l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, soigné pour une infection pulmonaire, se trouve dans un état critique », rapporte, par ailleurs, LePoint.fr.

Le président américain Barack Obama, qui se rend vendredi soir en Afrique du Sud dans le cadre de sa tournée africaine, ne pourra pas rencontrer Madiba, selon le ministre sud-africain des Affaires étrangères qui a déclaré ce mardi : « Le président Obama aurait aimé voir Mandela mais il est souffrant … Ici (en Afrique du Sud), quand les gens sont malades, on essaie de les laisser le temps de se remettre ».

Rien ne dit, cependant, que Nelson Mandela pourra se remettre cette fois-ci de son infection pulmonaire. D’autant plus que sont état de santé « critique » reste « inchangé ». Le Prix Nobel de la Paix avait été victime d’une longue hospitalisation qui a duré 18 jours en décembre 2012, pour les mêmes causes. Toute l’Afrique du Sud, sa famille avant tout, espère qu’il pourra fêter son 95e anniversaire le 18 juillet prochain…