Mamoudou Barry tué en France et inhumé en Guinée

Le corps de Mamoudou Barry, universitaire guinéen âgé de 31 ans qui a été mortellement agressé, le 19 juillet 2019 à Canteleu, une commune proche de Rouen, dans l’ouest de la France lors d’une agression raciste, est arrivé en Guinée. Après une cérémonie d’hommage ce dimanche à Conokry, il va être inhumé ce lundi dans son village natal à 300 km de la capitale.

C’est avec une douleur profonde et avec beaucoup de tristesses que le président de la République, le gouvernement et le peuple de Guinée tout entier ont appris le décès tragique de notre frère Mamoudou Barry le 19 juillet à Rouen a déclaré le ministre des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Mamadi Touré lors de la cérémonie d’hommage qui s’est tenue ce dimanche à conakry, capitale de ce pays d’Afrique de l’Ouest. avant de poursuivre : Les mots me manquent pour exprimer l’émotion vive qui m’anime en ce moment où nous accueillons la dépouille mortelle de notre compatriote. Je peux vous assurer que le gouvernement suit de très près l’évolution des enquêtes pour élucider le mobile de ce crime odieux. Le gouvernement par ma voix, exprime sa satisfaction aux autorités françaises suite à l’arrestation de l’auteur présumé. Nous espérons et nous sommes convaincus que justice sera rendue car, les crimes racistes ne peuvent être tolérés. Encore une fois, au nom du président de la République et de l’ensemble du gouvernement, nous présentons nos condoléances les plus attristées à la famille éplorée et à l’ensemble du peuple de Guinée. Nous prions pour le repos de l’âme de Docteur Barry et que le tout puissant Allah l’accueille dans son paradis éternel.

Une prière mortuaire est prévue ce lundi suivie de l’inhumation à Bolaro, village natal du défunt rapporte RFI après une prière mortuaire à la grande mosquée d’Almamya, dans le centre-ville de Mamou, la capitale de la région.