Mali : zoom sur le Bamako Digital Days

Du 18 au 19 février dernier, la capitale malienne a accueilli le Bamako Digital Days. Ce forum, le premier du genre des divers acteurs du numérique, a permis aux participants d’en apprendre encore plus sur le secteur du numérique, lequel est en plein essor au Mali.

Le Bamako Digital Days aura été l’occasion pour les participants, d’être informés de certains éléments intéressants relatifs à internet. Ils ont par exemple appris qu’à l’échelle planétaire, le taux de pénétration des réseaux sociaux était estimé à 8,5% en général sur la population, ce qui met en avant une utilisation de l’ordre de 11%, contre 7,5% d’utilisateurs d’internet.

WhatsApp fait la course en tête

Les participants ont également été informés du fait qu’il est aujourd’hui indispensable d’inclure dans une stratégie de communication globale sur internet au moyen de son site web, des publicités sur d’autres sites et des moteurs de recherches tels que Google.

En ce qui concerne les applications de messagerie, WhatsApp est la plus utilisée, aussi bien au Mali que dans le monde. Ce fait a permis à certains experts d’estimer que n’importe quelle entreprise qui souhaite réussir sa communication sur internet, doit inclure WhatsApp dans sa stratégie.

Linkedin, la plateforme 100% dédiée aux professionnels

En ce qui concerne les canaux de publicité, il est conseillé de privilégier Linkedin à Twitter et Instagram. Ce réseau social destiné aux professionnels possède une couverture qui va au-delà de celle de Twitter et Instagram. Avec une bonne publicité sur cette plateforme, l’annonceur a beaucoup plus de chances de toucher du monde au Mali comparativement à Twitter et Instagram. Par ailleurs, la cible de Linkedin est très qualitative. Même si les réseaux sociaux constituent de plus en plus une part non négligeable dans les usages d’internet, certains experts recommandent de ne pas s’y cantonner uniquement.

Le Bamako Digital Days a enfin permis de se rendre compte que le mobile domine fortement le Trafic web. Plus de 70% de l’accès à internet se fait au moyen des mobiles et notamment avec des smartphones Android. Le secteur du numérique au Mali est, en somme, résolument en développement et les informations du Bamako Digital Days devraient aider à une meilleure exploitation des ressources du pays.