Mali : un soldat mutin abat deux Casques bleus tchadiens à Kidal

Au Mali, un chef d’unité et un médecin militaire, tous deux membres des Casques bleus, ont été tués à Kidal par un autre soldat qui se plaignait de ses conditions de vie au sein du contingent.

Drame au Mali où deux Casque bleus tchadiens ont perdu la vie, ce jeudi 25 février 2016. Il s’agit d’un chef d’unité et un médecin militaire qui ont été tués à Kidal par un autre soldat qui se plaignait de ses conditions de vie au sein du contingent. De source concordante, le soldat mutin est aux arrêts et sera transféré, ce vendredi, à Bamako.

A l’origine de cet incident, la grogne dans le rang des Casques bleus tchadiens, depuis quelques semaines. Ces soldats, au nombre de quelques dizaines, se plaindraient de leurs conditions de vie et de travail dans le nord du Mali.

« Le Casque bleu tchadien mutin n’a pas supporté les observations de son supérieur qui l’accusait de choses graves. Encouragé par ses camarades, le Casque bleu a mené une fronde, une petite mutinerie contre la hiérarchie depuis mercredi soir et ce jeudi, il a tué un commandant tchadien à Kidal ».

D’autres sources faisaient état d’une tension vive jeudi au sein du contingent tchadien à Tessalit, au nord de Kidal, où une dizaine de soldats ont été arrêtés par la hiérarchie pour indiscipline.